Retour

Comment encourager les nouvelles mobilités sur le chemin du travail ?

Navettes pour les salariés, horaires décalés, encouragements aux mobilités douces... les pouvoirs publics, mais aussi les entreprises, ont un rôle à jouer pour réinventer la mobilité urbaine -- et peut-être même mettre fin à la redoutée heure de pointe.

Les nouvelles mobilite

La mobilité propre, enjeu d’avenir

Selon une étude du ministère du Travail publiée en 2015 et portant sur la période 1998-2010, en France, la durée des trajets pour aller au travail est en moyenne de 50 minutes aller-retour. Une durée qui s’est allongée de dix minutes en douze ans. Or l’immense majorité de ces déplacements (70%) se fait en voiture : pollution atmosphérique et sonore, embouteillages monstres voire difficultés pour se garer, les inconvénients pour les riverains et salariés sont nombreux. La solution ? Réinventer la mobilité. Et la bonne nouvelle, c’est que le processus est déjà sérieusement engagé dans nombre de villes occidentales. À côté des indispensables transports en commun, des initiatives publiques et privées se multiplient pour offrir des alternatives à la voiture, ou tout au moins minimiser ses impacts.

La petite reine à la conquête de la ville

Ainsi dans certains pays, surtout du Nord de l’Europe, le vélo est déjà bien ancré dans la culture : selon le classement bisannuel de l’entreprise de design Copenhagenize, les villes les plus favorables au vélo sont Copenhague (où 55% des déplacements se font à vélo), Amsterdam (où 40% des habitants utilisent la bicyclette comme mode principal de déplacement) et Utrecht (où le plus grand parc de stationnement pour vélos du monde, avec 12 500 places, est en construction). Dans d’autres, la bicyclette a besoin d’un petit coup de pouce. Dans nombre de villes européennes, la mise en place de vélos en libre-service a contribué à démocratiser ce mode de transport : il n’est plus rare de croiser un monsieur en costume-cravate à bord d’un Vélib' dans les rues de Paris. Les startup commencent aussi à coloniser ce segment, comme Ofo, spécialiste chinois de la location de vélos en libre-service sans station et qui squatte donc les trottoirs. Présent en Chine, aux États-Unis et dans plusieurs pays européens Ofo permet de louer des vélos disséminés un peu partout dans la ville grâce à son smartphone. Pour lutter contre le vol de vélos, véritable fléau qui en décourage plus d’un, la startup estonienne Bikeep, elle, a inventé des bornes de garage de vélos connectées et ultra sécurisées. Ses clients sont essentiellement des entreprises qui veulent offrir un parking de vélo sûr à leurs salariés et clients. Le parking à vélo promet d’ailleurs d’être un segment, sinon d’innovation, du moins d’investissement assez colossal si l’on veut faire du vélo une alternative crédible à d’autres moyens de transport. Dans certaines villes, il est encore très difficile de garer sa bécane -- et encore plus de manière sécurisée. Mais les choses progressent. À Utrecht, le plus grand parking à vélo du monde (12 500 places !) est actuellement en construction ; à Paris, le premier parking Véligo (60 places) a ouvert en 2016 dans la gare Montparnasse, et l’ambition est de proposer 20 000 places de stationnement en Véligo d’ici 2020. 

Certaines entreprises ont également choisi d’encourager leurs salariés à enfourcher leur vélo grâce à des incitations financières. Le Crédit coopératif ou encore la société lyonnaise de conseil en développement cyclable Velogik participent ainsi à une expérience qui consiste à proposer une indemnité kilométrique à leurs salariés, à raison de 25 centimes d'euros par kilomètre effectué à vélo. À terme, ce dispositif pourrait se substituer à l’abonnement aux transports collectifs pour les salariés qui n’utilisent que le vélo. Le vélo pourrait même devenir le covoiturage du futur : à Rouen, une sorte de bus-vélo baptisé S’Cool Bus conduit à l’école jusqu’à 9 enfants de 4 à 12 ans, et tout le monde pédale (avec une petite assistance électrique pour le chauffeur quand même). À quand le même dispositif pour les salariés d’une même entreprise ?

Covoiturage et engins volants

Mais il n’y a pas que le vélo dans la vie -- et dans certaines circonstances ce n’est pas le moyen de transport le plus adapté. Pour ceux qui n’ont pas d’autre choix que de se rendre au travail en voiture, il existe aussi des solutions plus écolos et moins stressantes. Les salariés d’une même entreprise peuvent covoiturer dans le cercle de l’entreprise ou avec des employés d’autres entreprises de la région. Dans la Silicon Valley, les navettes mises à disposition des salariés par Facebook et Google sont bien connues. En France, General Electric a mis un système similaire en place pour les collaborateurs de son site de Buc ; les salariés de la centrale nucléaire EDF de Civaux se déplacent en minibus automatisés et, depuis septembre 2017, la Caisse des Dépôts, Icade et Transdev expérimentent un service de navettes autonomes pour les salariés des entreprises du parc d’affaires de Rungis. 

Enfin, alors qu’on la croyait remisée aux oubliettes des rêves d’enfants irréalisables, la solution pour des villes moins embouteillées et plus propres viendra peut-être… de la voiture volante. La startup allemande Lilium développe ainsi un engin à décollage vertical 100% électrique et silencieux qui pourra transporter jusqu’à 5 personnes, 5 fois plus vite qu’une voiture et pour à peu près le même prix qu’une course en Uber. Ces “taxis volants” pourront en effet se commander grâce à une simple application. Des taxis flottants devaient être expérimentés sur la Seine et le seront finalement sur le lac Léman au printemps 2018. De quoi se rendre à ses rendez-vous professionnels de manière à la fois écolo, rapide et follement moderne. Et de remiser aux portes des villes les voitures individuelles à combustion.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

vente à emporter
3 min

Oui, les télétravailleurs ont le droit aux titres-restaurant !

Les télétravailleurs ont-ils droit aux titres-restaurant ? A l'heure du télétravail généralisé, la question fait débat. Pour Julien Anglade, directeur général de Up en France, la réponse est sans équivoque.

Lire la suite
Amenager bureau maison
1 min

Crise sanitaire : ma maison est mon lieu de travail, comment bien l’aménager ?

Travailler de chez soi était jusqu'ici une option qui permettait de gagner en souplesse pour concilier vie pro et vie perso. C’est devenu une règle qu’il nous faut respecter. Alors...

Lire la suite
Itw cherifa salaries aidants
2 min

Des salariés aidants reconnus sont ceux qui osent en parler

En charge de la promotion de la diversité au sein du groupe Up, Cherifa Messaoudi accompagne depuis 2016 la reconnaissance des salariés aidants. Une politique qui va bien au-delà de...

Lire la suite
Plogging
2 min

Le plogging, qu'est-ce que c'est ?

Allier sport et préservation de la planète, c’est possible ! Il suffit de s’essayer au plogging, une pratique de la course à pied qui consiste à collecter les déchets rencontrés sur...

Lire la suite
Rentree scolaire
1 min

Une rentrée plus légère avec le Chèque Domicile

C’est la rentrée, vous être salariés et vous avez besoin d’une aide pour le ménage ou pour les devoirs des enfants, mais vous pensez qu’embaucher et déclarer un salarié c'est compliqué ?...

Lire la suite
Cheque domicile dlq
1 min

Covid-19 : pour soutenir les services à la personne

Vous employez un intervenant à domicile (ménage, repassage, cours particuliers…) ou un.e assistant.e maternel.le pour la garde de votre enfant ? Cette information vous concerne.

Lire la suite
Teletravail demain.png
1 min

9 conseils pour télétravailler efficacement

Télétravailler efficacement et sereinement, c'est possible. Voici 9 conseils que les salariés et managers de Up s'appliquent à eux-mêmes et vous font partager bien volontiers !

Lire la suite
1140x640 magasine4
1 min

Magazine « Innovation Collaborative RH »

« À travers la Qualité de Vie au Travail l’entreprise peut développer sa performance. »

Lire la suite
Visuel demain.png
2 min

Un espace réservé pour manger sur le pouce en entreprise

En entreprise, à l’heure de pointe, trouver une place assise dans son espace de déjeuner confine souvent au casse-tête... Des solutions se développent pour manger sur le pouce.

Lire la suite