Retour

3 questions à Pierre-Emmanuel Grange, fondateur de MicroDON

Pierre-Emmanuel Grange est le président et fondateur de MicroDON, une entreprise sociale principalement connue du grand public pour deux dispositifs : l’Arrondi solidaire, qui propose aux clients d’arrondir le prix de leurs achats à l’euro supérieur et de donner la différence à des associations ; et le microdon sur salaire, qui propose aux salariés de faire la même chose avec leur bulletin de paie. Il a répondu à nos questions sur l’engagement des salariés et l’avenir du mécénat solidaire.

Emmanuel grange grd

Comment l’idée de MicroDON est-elle née ?

P-E G

Je travaillais pour General Electric et j’ai fait un programme pour jeunes diplômés dans le cadre duquel j’ai été envoyé au Mexique alors que je ne parlais pas espagnol. Je savais dire “sÍ” (oui), “cerveza” (bière) et “beso” (bisou). Quand la caissière du supermarché m’a posé une question que je ne comprenais pas, j’ai dit “sÍ” parce que c’était le moins risqué, et au moment de payer je me suis rendu compte que je venais de dire oui à l’arrondi. Je suis tombé amoureux de l’idée. Une fois rentré en France j’ai lancé une association, puis en 2007 j’ai quitté GE, celle d’après j’ai incubé mon projet chez PlaNET Finance, et l’année suivante je créais MicroDON, entreprise de l’économie sociale et solidaire dédiée à ce qu’on appelle la générosité embarquée. On s’est lancé au moment de la crise financière, donc les premières années ont été très compliquées. Mais c’est en train de changer, à la faveur de l’évolution des mentalités aussi. Il y a dix ans, la RSE ça n’existait quasiment pas. Aujourd’hui, on a mis en place le microdon sur salaire dans une centaine d’entreprises et ça touche 170 000 salariés. En 2017, on aura dépassé les 10 millions d’actes de microdons sur salaire et d’arrondis en caisse : en 2016 il n’y en a eu “que” 3,7, et 1,7 en 2015. C’est enfin en train de décoller.
Quels projets le microdon permet-il de soutenir ?

P-E G

On ne s’est pas positionné sur la sélection des associations bénéficiaires : nos clients sont les entreprises, on leur vend une plateforme et un accompagnement pour mettre en place des programmes de mobilisation des collaborateurs. 100% des dons sont reversés aux associations que les entreprises elles-mêmes ont choisi, en fonction de leur activité, de leur stratégie RSE, des choix faits avec les salariés, etc. Aujourd’hui, une centaine d’associations bénéficient du microdon sur salaires, et plusieurs centaines de l’arrondi en caisse qui marche extrêmement bien. La prochaine étape pour nous, c’est de réussir à informer les salariés plus précisément sur ce que leur don a permis de financer. Sur notre plateforme, on fournit déjà un certain nombre d’informations sur l’association et son actualité, mais dire spécifiquement à quoi a servi le don, c’est encore compliqué à mettre en place.
Comment voyez-vous le futur de l’engagement solidaire en entreprise ?

P-E G

Pour nous, l’idée de la fondation d’entreprise d’antan créée par le patron et à la tête de laquelle il met sa femme pour qu’elle fasse ses bonnes oeuvres, c’est une vision datée, très verticale... et un peu machiste. On arrive à un mécénat plus horizontal qui implique les salariés et les parties prenantes dans les actions de la fondation d’entreprise -- ce qu’on appelle le mécénat participatif, ou collaboratif. Désormais les collaborateurs sont impliqués dans la réflexion stratégique qui mène à la sélection des projets bénéficiaires, mais ils peuvent aussi s’engager plus concrètement. La première étape, c’est le microdon sur salaire. La suivante, pour nous, c’est d’accompagner encore plus loin les entreprises avec lesquelles nous sommes connectés sur le sujet de la mobilisation des collaborateurs. Par exemple, certaines souhaitent organiser des journées de solidarité, d’autres des activités de team-building solidaire, d’autres encore du mécénat de compétences, pour que les salariés apportent leur expertise à des associations. Il y a donc une idée de mécénat à la carte, avec des formes d’engagement qui prennent plus ou moins de temps et parmi lesquelles on peut choisir. Nous sommes en train de faire évoluer notre plateforme pour qu’elle permette de gérer tout cela : nous travaillons dessus avec la MAIF depuis un an. Au premier trimestre nous allons voir quelques entreprises bêta-testeuses, dont le groupe Up, et au mois d’avril nos clients migreront vers cette nouvelle interface qui facilitera à la fois le microdon sur salaire et le don de temps.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

vente à emporter
3 min

Oui, les télétravailleurs ont le droit aux titres-restaurant !

Les télétravailleurs ont-ils droit aux titres-restaurant ? A l'heure du télétravail généralisé, la question fait débat. Pour Julien Anglade, directeur général de Up en France, la réponse est sans équivoque.

Lire la suite
Amenager bureau maison
1 min

Crise sanitaire : ma maison est mon lieu de travail, comment bien l’aménager ?

Travailler de chez soi était jusqu'ici une option qui permettait de gagner en souplesse pour concilier vie pro et vie perso. C’est devenu une règle qu’il nous faut respecter. Alors...

Lire la suite
Itw cherifa salaries aidants
2 min

Des salariés aidants reconnus sont ceux qui osent en parler

En charge de la promotion de la diversité au sein du groupe Up, Cherifa Messaoudi accompagne depuis 2016 la reconnaissance des salariés aidants. Une politique qui va bien au-delà de...

Lire la suite
Plogging
2 min

Le plogging, qu'est-ce que c'est ?

Allier sport et préservation de la planète, c’est possible ! Il suffit de s’essayer au plogging, une pratique de la course à pied qui consiste à collecter les déchets rencontrés sur...

Lire la suite
Rentree scolaire
1 min

Une rentrée plus légère avec le Chèque Domicile

C’est la rentrée, vous être salariés et vous avez besoin d’une aide pour le ménage ou pour les devoirs des enfants, mais vous pensez qu’embaucher et déclarer un salarié c'est compliqué ?...

Lire la suite
Cheque domicile dlq
1 min

Covid-19 : pour soutenir les services à la personne

Vous employez un intervenant à domicile (ménage, repassage, cours particuliers…) ou un.e assistant.e maternel.le pour la garde de votre enfant ? Cette information vous concerne.

Lire la suite
Teletravail demain.png
1 min

9 conseils pour télétravailler efficacement

Télétravailler efficacement et sereinement, c'est possible. Voici 9 conseils que les salariés et managers de Up s'appliquent à eux-mêmes et vous font partager bien volontiers !

Lire la suite
1140x640 magasine4
1 min

Magazine « Innovation Collaborative RH »

« À travers la Qualité de Vie au Travail l’entreprise peut développer sa performance. »

Lire la suite
Visuel demain.png
2 min

Un espace réservé pour manger sur le pouce en entreprise

En entreprise, à l’heure de pointe, trouver une place assise dans son espace de déjeuner confine souvent au casse-tête... Des solutions se développent pour manger sur le pouce.

Lire la suite