Retour

La déconnexion, un enjeu au quotidien

Si nous passons chaque année toujours plus de temps sur nos écrans, nous sommes aussi nombreux à souhaiter nous en déconnecter. Selon un récent sondage du groupe BVA, 72% des français jugent qu’il serait bénéfique de limiter le temps passé sur des écrans. Mais comment parvenir à s’offrir des moments de déconnexion au cours de sa journée de travail ? Cela semble difficile pour beaucoup, pourtant entre siestes et pauses déjeuner, les solutions existent pour se ressourcer et recharger les batteries... Jusqu’à s’aventurer en dehors de l’entreprise !

Adult african descent american 1061579

Intensément connectés, captivés par nos smartphones, nous sommes entrés pleinement dans « l’économie de l’attention », décrite dès le début du XXème siècle par le sociologue Gabriel Tarde. Pour nous convaincre de passer du temps à visionner des contenus et des publicités, nos appareils numériques et ceux qui les nourrissent nous sollicitent sans cesse. Une « captation de nos ressources attentionnelles » sur laquelle le chercheur Yves Citton nous alerte, à l’heure où les gourous de la Silicon Valley interdisent eux-mêmes à leurs enfants d’utiliser les smartphones qu’ils conçoivent. 

Au travail aussi, la prolifération des outils collaboratifs amène quantité de sollicitations tout au long de la journée : on en vient même à évoquer une forme de surcharge collaborative des employés. Alors que ces outils devraient nous faciliter la vie, on s’aperçoit qu’ils peuvent nous obliger à travailler davantage tout en étant moins concentrés.

Selon un sondage du groupe BVA réalisé il y a quelques mois, 67 % des Français déclarent être dépendants à leurs outils connectés. L’« hyperconnexion » est un phénomène qui menace jusqu’à notre santé physique et mentale. Selon Cyril Couffe, docteur en psychologie cognitive, notre cerveau n’est pas capable de traiter la masse d’informations qu’on lui soumet aujourd’hui et de prendre des décisions à chaque instant. On finit par perdre le fil conducteur de nos pensées, si bien que le chercheur estime que « le temps passé à résoudre les interruptions fait perdre 28% de productivité ». Dans un tel contexte, nous sommes tous perdants : l’entreprise et ses salariés. Comment, dès lors, outrepasser cette hyper-sollicitation ?

Le droit de se déconnecter

La loi a joué son rôle et depuis janvier 2017 les salariés français jouissent du « droit à la déconnexion » (7° de l’article L2242-17 du code du travail), c’est à dire le droit de ne pas être connecté en dehors des heures de travail. Cet été, il a été illustré par l’importante indemnisation d’un employé, contraint par son entreprise de rester connecté sur son smartphone. 

Face à cet enjeu majeur, les entrepreneurs rivalisent d’inventivité pour résoudre le problème de la sur-sollicitation finalement improductive. Pour certains, l'une de ses solutions se trouve même du côté de la « digital detox », marché en pleine explosion. Des séminaires à la campagne, sans réseau internet, sont ainsi organisés avec pour objectif de se rassembler sans perturbations externes. Parmi eux, la startup Into the Tribe interdit les ordinateurs et utilise un outil qui bloque les notifications sur les smartphones des participants, ne leur permettant que des appels d’urgence. Elle prévoit ensuite une série d’activités sportives et de loisirs à effectuer avec ses équipes. Un moment privilégié, qui ne résout pas pour autant le problème de l’hyperconnexion au quotidien.

Touche pas à ma pause

En dehors de ces "séjours au vert" spécifiquement orchestrés pour une déconnexion entre collègues, reste la possibilité pour chacun de prendre de vraies pauses au quotidien. 

Côté pause détente, la startup Nap & Up propose notamment aux employés éprouvés de se reposer quelques dizaines de minutes dans un « cocon » conçu pour les isoler de toute sollicitation externe. Une « micro-sieste » qui promet de recharger ses batteries en un rien de temps. L’espace de travail est alors une source intarissable d’innovations et on voit apparaître tout type de fauteuils dédiés à faciliter la concentration au sein des open-space. 

Pourtant, si on désire « déconnecter », ce n’est pas toujours dans une optique d’isolement, et le bienfait d’une pause est aussi celui de créer du lien social. On pense tout de suite au phénomène de la machine à café, haut-lieu de discussions entre collègues, devenu un symbole au coeur des entreprises — à l’image des scénettes de la série TV « Caméra café ». 

La pause déjeuner, véritable institution « made in France », arrive ensuite pour poursuivre cette conversation entamée autour d’un café. Aujourd’hui plus de 9 salariés français sur 10 pensent que les pauses améliorent leur bien-être (96%) et leur productivité (91 %). La relation intrinsèque entre pause déjeuner, amélioration du bien-être et gains de productivité est même reconnue au niveau mondial par l’Organisation Internationale du Travail .

Et si la déconnexion se jouait en dehors de l'entreprise ?

Réduire la pause déjeuner à un sujet de cantine serait omettre la responsabilité territoriale de l’entreprise. En effet, après avoir tout misé sur des cantines de grande qualité, les géants de la Silicon Valley comme Google ont été soumis à des restrictions de la part de la ville, accusés de plomber l’économie du quartier en obligeant les restaurants adjacents à fermer. Pourtant, l’essentiel d’une pause serait justement à aller chercher en dehors des murs de l’entreprise, en allant découvrir les commerces environnants. Ceux qui déjeunent dans les restaurants qui entourent l’entreprise ont de ce fait la possibilité de passer du temps avec des personnes extérieures à leur cadre professionnel direct. Le réseau des employés s’agrandit, et celui de l’entreprise aussi ! Par ailleurs, la pause déjeuner à l’extérieur permet de combiner de manière vertueuse deux préconisations de santé publique : « Manger et Bouger » le mot d’ordre du Plan National Nutrition Santé.

La véritable déconnexion se joue alors dans le respect de ces temps privilégiés : de la sieste à la pause déjeuner, il est important que les salariés soient libres d’échapper à leurs hyper-sollicitations professionnelles. A midi, laisser son téléphone au bureau et sortir — pour mieux revenir. 

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

nutrition et confinement
2 min

Comment la pandémie a changé notre alimentation

Mangeons-nous mieux ou moins bien depuis que les mesures sanitaires ont bouleversé nos habitudes ? Éléments de réponse et conseils d'une nutritionniste pour mettre du sain dans son assiette.

Lire la suite
Visuel produit updejeuner
3 min

Télétravail et titres restaurant, le point de vue de l’avocat Roger Koskas

Alors que des décisions de justice contraires sont prises concernant les droits des travailleurs à bénéficier des titres-restaurant, l’avocat spécialiste en droit du travail, Roger Koskas, considère qu’ils relèvent des activités sociales et culturelles. Selon...

Lire la suite
replay webconférence alimentation
0 min

[WEBCONFERENCE] Le bien-manger accessible pour tous, utopie ou réalité ?

Le Groupe Up et son partenaire Bleu-Blanc-Cœur partagent la conviction que le consommateur, quels que soient son pouvoir d’achat et sa situation personnelle, doit avoir accès à une alimentation de...

Lire la suite
Bleu blanc coeur 1.png
2 min

Produire mieux et consommer sain avec Bleu-Blanc-Cœur

Depuis vingt ans, l'association regroupe producteurs agricoles, distributeurs et consommateurs pour garantir une meilleure alimentation, la santé animale et le respect de l'environnement.

Lire la suite
Le Reflet cuisine pour les étudiants
2 min

Des repas complets, frais et bons à un euro pour les étudiants

À Paris, le restaurant Le Reflet, connu pour employer des personnes porteuses de trisomie 21, a rouvert ses cuisines fin janvier en solidarité avec les étudiants, ces victimes collatérales de...

Lire la suite
La papotiere2
2 min

À La Papotière, on déjeune bilingue en langue des signes

Ce restaurant nantais a ouvert ses portes il y a un an avec un objectif : créer un lieu d'échange et d'insertion sociale et professionnelle pour les personnes sourdes.

Lire la suite
Casclient lavieclaire
2 min

"La pause déjeuner est essentielle pour faire un break et mieux repartir !"

Géraldine Mocellin, DRH de La Vie Claire, entreprise cliente de la solution UpDéjeuner

Lire la suite
Visuel breve 5conseils pausedej
2 min

Les 5 règles pour des déjeuners équilibrés au bureau (ou en télétravail)

Au bureau (ou en télétravail), la pause déjeuner est parfois réduite à un repas pris sur le pouce devant un écran. Pourtant, le repas du midi est une étape essentielle...

Lire la suite
Jdjd dlq
2 min

L'accès à l'alimentation pour tous, un combat toujours d'actualité

Engagé aux côtés d’Action contre la Faim, le groupe Up appelle les entreprises et leurs salariés à se mobiliser et à faire don de leurs titres-restaurant pour soutenir les interventions...

Lire la suite