Retour

Les syndicats du XXIe siècle

Les syndicats, tels que nous les connaissons aujourd’hui, se sont développés durant la révolution industrielle dans la seconde moitié du XIXème siècle.

Plus concrètement, les syndicats représentent donc les salariés et favorisent le dialogue social entre salariés et employeurs. Ils ont un rôle de représentation des travailleurs et un rôle de négociation. A titre d’exemple, ils s'attachent principalement à garantir les droits des salariés, en termes de rémunération, de conditions de travail, de statuts, de progression de carrière, voire de conditions de vie.

Face à la numérisation de l'économie, l'émergence de l'économie de plateformes et l'accroissement important des nouvelles formes d'emploi qui provoquent de nombreuses mutations du monde du travail (augmentation du nombre d’indépendants, fragmentation des carrières, etc.), les organisations syndicales cherchent à se réinventer.

Syndicats du xxie siecle

Les enjeux du syndicalisme

Les organisations syndicales font face à un phénomène d'une nouvelle ampleur qui questionne leurs modalités d'actions, voire leur raison d'être puisqu'il renvoie à "l'avenir du travail". Les initiatives engagées dans des cadres élargis (Sharers and Workers) apportent des pistes de réflexion concrètes face à ces enjeux : il importe avant tout d’avoir une vision claire des enjeux économiques, sociaux, voire sociétaux que pose ce phénomène. 
Ainsi, selon une étude de la DARES « les effets possibles sur le travail et l’emploi sont en effet très contrastés », et posent de réelles inquiétudes aux organisations syndicales. Selon cette même étude : « L’économie des plateformes offre des emplois flexibles, avec une organisation plus libre du temps de travail, qui se prêtent particulièrement à l’exercice d’activités d’appoint. Ils peuvent mieux convenir que les emplois classiques aux préférences de certains travailleurs et accroître en conséquence le niveau total d’emploi ; mais ils peuvent d’un autre côté contribuer à dégrader la qualité des emplois en augmentant la précarité et les conditions de travail, surtout s’ils se substituent à des emplois salariés mieux protégés ». Enfin, du côté du droit du travail et de la protection sociale, l’économie des plateformes prolonge les questionnements qui ont émergé avec la diversification des formes d’emploi : opportunité de la création d’un statut intermédiaire entre salarié et travailleur indépendant, sécurisation des parcours professionnels…

S’adresser à de nouveaux types de travailleurs

Cette piste de travail pour les syndicats s’appuie sur l’adaptation à de nouveaux travailleurs, pas ou peu représentés par le syndicalisme “classique”. Il peut s’agir de travailleurs indépendants (voir article long), mais aussi de salariés avec des parcours moins linéaires et plus fragmentés, qui ne font plus nécessairement toute leur carrière dans la même entreprise ou même dans le même secteur d’activité. L’idée serait ainsi de se centrer plus sur la personne et son parcours individuel, et de la suivre tout au long de sa vie professionnelle. Émerge également un levier de recrutement potentiel au travers de ce que l’on appelle le syndicalisme de services, qui voit certains syndicats développer des services comme une aide juridique professionnelle ou personnelle. Une nouvelle piste pour imaginer les relations entre syndicalisme et travail du futur.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

replay webconférence alimentation
0 min

[WEBCONFERENCE] Le bien-manger accessible pour tous, utopie ou réalité ?

Le Groupe Up et son partenaire Bleu-Blanc-Cœur partagent la conviction que le consommateur, quels que soient son pouvoir d’achat et sa situation personnelle, doit avoir accès à une alimentation de...

Lire la suite
Le Reflet cuisine pour les étudiants
2 min

Des repas complets, frais et bons à un euro pour les étudiants

À Paris, le restaurant Le Reflet, connu pour employer des personnes porteuses de trisomie 21, a rouvert ses cuisines fin janvier en solidarité avec les étudiants, ces victimes collatérales de...

Lire la suite
UpArcad, un réseau de communication collaboratif et sécurisé
2 min

Quel outil de communication pour vos équipes autonomes ?

UpArcad, un réseau de communication collaboratif et sécurisé pour les professionnels de l’aide à domicile Parce que l’organisation des structures d’aide à la personne connaît une véritable mutation avec notamment la...

Lire la suite
Article2 cityzenvisuel
3 min

Comment optimiser l’accueil téléphonique des SPASAD ?

Une solution intelligente pour optimiser l’accueil téléphonique de votre SPASAD.

Lire la suite
Art1 visuel1
2 min

Quel logiciel pour améliorer la prise en charge des personnes aidées ?

Parce que le nombre d’intervenants auprès des personnes aidées n’a cessé de croître et que les structures qui les gèrent doivent répondre à des exigences d’efficacité, il était urgent de...

Lire la suite
Visuel journees upcityzen dlq
1 min

Retour sur les Rencontres UpCityzen

Les Rencontres UpCityzen se sont tenues du 1er au 4 décembre 2020, à l’occasion du lancement de UpArcad, la nouvelle solution du groupe Up, qui s’adresse à l’ensemble des acteurs...

Lire la suite
Visuel uparcad.png
1 min

Une solution digitale au service des acteurs du maintien à domicile

Le 1er décembre 2020, Up lançait sa nouvelle solution UpArcad, dédiée aux acteurs du maintien à domicile : une solution collaborative qui offre une vision 360 degrés sur le parcours de la...

Lire la suite
Capture video connectons seniors.JPG
1 min

Connectons nos seniors, la solution contre l'isolement

Imaginée par Up Cityzen et l’association Delta 7, la solution « Connectons nos seniors » place le numérique au service de la lutte contre l’isolement des personnes âgées et facilite...

Lire la suite
Deplaf dlq
2 min

Doublement du plafond UpCadhoc : c'est Noël avant l'heure !

Le gouvernement a décidé de doubler le plafond d’exonération des chèques cadeaux de fin d’année pour le porter de 171 à 343 euros. C'est une très bonne nouvelle pour les...

Lire la suite