Démocratisation &
démocratie culturelles

Comment mieux agir pour et avec
le citoyen-salarié sur le territoire ?

Synthèse de la conférence du 18/06/2019,
organisée à l’Atrium Culturel


Entreprise & territoire

le dialogue culturel est ouvert

Atrium culturel FNADAC

A l’occasion de la 8ème édition de l’Atrium Culturel, Up pose la question de la démocratisation et de la démocratie culturelle. La FNADAC* représentée par Nicolas Cardou et Laurence Dupouy-Veyrier, respectivement directeur général à la culture et au sport de Créteil et directrice du développement culturel de Nanterre, a mené la table ronde.

Découvrez les interviews
des intervenants en vidéo

Après plus de 40 ans de politiques publiques en faveur de la démocratisation culturelle, force est de constater que les inégalités d’accès demeurent. L’effet de seuil, le “ce n’est pas pour moi” semble difficile à franchir. Et s’il suffisait d’investir de nouveaux espaces pour donner ce nouvel élan à la culture ? Terrain de rencontres mais aussi patrimoine, mécène et médiateur, l’entreprise a un vrai rôle à jouer et ouvre de nouvelles perspectives aux actions culturelles.

Dans le cadre de son programme « Art et Mondes du travail », le gouvernement a interrogé le rôle de la culture au sein des entreprises. Retrouvez les documents et outils proposés pour partager la culture en entreprise sur http://www.culture.gouv.fr/

75%

des Français affirment qu’avoir des activités culturelles est nécessaire au quotidien !

88%

des Français trouvent la culture stimulante…

1/3

Pourtant, près d’un tiers des Français trouvent que la culture n’est pas ouverte à tous.

L'entreprise,
patrimoine culturel

Et si on regardait l'entreprise autrement ?

L’entreprise est d’abord le témoin d’une histoire collective, capable de faire le récit des évolutions d’un territoire. En valorisant le patrimoine hérité de ces entreprises pour raconter, par exemple, l’industrialisation et la désindustrialisation des villes par la visite de friches industrielles, les institutions redynamisent l’espace public. L’entreprise peut alors être approchée comme objet culturel à part entière !

patrimoine culturel

Trois cultures d'entreprise

01

Cette patrimonialisation des infrastructures d’entreprise, c’est l’idée du Comité Départemental du Tourisme en Seine-Saint-Denis.

Il relaie sa culture industrielle à travers de nombreuses initiatives telles que des visites guidées dans les cheminées d’Aubervilliers dont les usines datent du 19ème siècle.

En savoir plus
02

Le tourisme dit d’entreprise ou industriel se développe et représente 13 millions de visites en 2014.

En 2017, ce sont 5 000 entreprises qui ouvrent les portes de leur lieu de production.

En savoir plus
03

Ces entreprises qui ont leur propre musée :

En France

A l'étranger

Bevis Martin et Charlie Youle sont deux artistes anglais, entrés en résidence chez Sygmatel en mai 2019.
Leur collaboration durera cinq mois et résultera d’une exposition à la Terrasse Espace d’Art, galerie ouverte au cœur du quartier d’affaires de Nanterre.

Découvrez leurs réalisations

L'entreprise,
Médiateur culturel

Les élus CE rencontrent de plus en plus de difficultés à se porter garants d’un accès à la culture. Et s’il suffisait de rapprocher les artistes des salariés ?

Lancées en 2014 par le Ministère de la Culture, les résidences de création font entrer le regard de l’artiste dans le quotidien des salariés. Chacun y trouve son compte : les artistes acquièrent de nouvelles compétences et gagnent en visibilité, les salariés en font le terrain d’une émulation créative et les entreprises un moyen de s’engager sur l’accès à la culture tout en améliorant leur performance.

‘’ Les collaborations artiste/entreprise durent au minimum 3 mois et le ministère les encouraage en apportant de 5 000 à 12 000 euros selon le projet. Les entreprises, elles, interviennent généralement par la mise à disposition de locaux, de matériaux, de compétences, de moyens de transport et de communication… ‘’

Jean-Yves Bobe,
chargé de mission à la Direction générale de la création artistique du ministère de la Culture.

Ces institutions qui soutiennent les résidences d'artistes

Centre pompidou

avec son fonds de dotation « Accélérations ».

En savoir plus
Palais de Tokyo

pour produire les œuvres de la Biennale d’art contemporain de Lyon 2019

En savoir plus

Retrouvez la liste des résidences d’artistes en entreprise en 2018-2019

Voir la liste

L'entreprise
Partenaire des politiques culturelles

L’implication des entreprises dans la vie culturelle locale peut également se manifester sous la forme d’un soutien matériel et/ou financier.

En effet, la mise en place de certains outils favorise l’art dans l’espace public. C’est le cas du fonds de dotation culturel qui, ouvert à tous, collecte les moyens à disposition pour développer le patrimoine d’un territoire donné. Démocratique, les entreprises peuvent siéger avec les élus au conseil d’administration.

Dans le Val d’Oise, la ville de Cergy, qui fête ses 50 ans, a mis en place un pareil fonds de dotation culturel. Plaçant la culture au cœur de l’espace public, ce fonds a notamment permis de financer l’Axe majeur de Dani Karavan.

Le « 1% artistique » est une procédure spécifique de commande d’œuvres à des artistes qui s’impose depuis 1951 à l’Etat, à ses établissement publics et aux collectivités territoriales. Il a donné lieu à plus de 12 300 projets, sollicitant plus de 4 000 artistes. Pour en savoir plus, rendez vous sur le site du gouvernement

70%

du financement des dépenses culturelles reviennent aux collectivités locales, soit 7,5 % de leur budget total dévolu à la culture.

Cependant, 59%

des collectivités déclarent avoir baissé leur budget culture.

En savoir plus

‘’Il faut prendre en compte
l’entreprise dans le débat culturel...’’

Poser la question du rôle de l'entreprise dans les politiques culturelles, c’est soulever celle du dialogue avec les institutions.
La démocratie culturelle se joue au niveau local. Selon Marie-Claire Martel, présidente de la COFAC “Nous vivons un moment de bascule où il faut prendre en compte l’entreprise dans le débat culturel.”

Une réalité soulignée par Déborah Copel,
présidente de la FNADAC “C’est un moment charnière des politiques culturelles : il faut faire et coopérer différemment. Et la première étape sera de mieux se connaître.”

Déborah Copel, présidente de la FNADAC

‘’ Il faut passer d’une logique
de démocratisation
à une logique de coopération ‘’

Déborah Copel,
Présidente de la FNADAC

Retrouvez la synthèse complète de la conférence au format PDF

En savoir plus

Retrouvez la captation vidéo complète de la conférence

En savoir plus

Découvrez notre magazine d'inspiration, Transition numérique : démocratisation de la culture

En savoir plus
FNADAC

La FNADAC en bref

La Fédération Nationale des Associations de Directeur-ice·s des Affaires Culturelles des Collectivités Territoriales réunit les associations nationales et régionales de Directeur·ice·s des Affaires Culturelles. Force de propositions auprès de tous les acteurs de la culture (institutions, associations, réseaux professionnels...), elle met en place les actions d’entraide, de conseil et d’information pour ses membres afin d’appréhender les politiques culturelles publiques comme un enjeu global de société.

Up

Le groupe Up et la culture

Le groupe Up, acteur de la démocratisation culturelle au service du l'inclusion et de l’équité sociales. Partenaire des financeurs et des acteurs de la médiation culturelle, Up déploie des solutions d’accès à la culture et aux loisirs aussi bien dans le monde de l’entreprise que dans la vie citoyenne. Encourager l’ouverture d’esprit et la curiosité, favoriser la diversité artistique, contribuer à la vitalité des lieux culturels et des manifestations, sont autant d’engagements au service de la démocratisation culturelle.