Retour

Comment le monde de l’entreprise peut-il s’emparer du don ?

La première raison d’être de l’entreprise se résume souvent au profit économique. Un objectif qui peut sembler, de prime abord, incompatible avec le don. Pourtant, il n’est absolument pas absent du monde de l’entreprise. Il existe entre les salariés et les associations - principalement sous la forme du mécénat de compétences -, entre les salariés eux-mêmes - souvent par le don de congés - et, plus largement, dans la culture de certaines entreprises qui choisissent d’assumer l’interdépendance induite par le don. Voici donc quelques modes de pratique du don dans l’univers économique.

Don

Don de compétences et de repos

Selon une étude publiée en 2014 par Opinion Way, deux salariés sur trois plébiscitent les valeurs d’entraide sur le lieu de travail, avant l’efficacité, la mixité sociale ou la compétition. Preuve que l’esprit de solidarité est vivace, et qu’il est important pour les entreprises de le cultiver pour améliorer la cohésion sociale et le bien-être des équipes. Cette quête de solidarité s’exprime souvent par le mécénat de compétences (auquel nous avons consacré un dossier à retrouver ici) : le fait pour des salariés de partager leur expertise avec des associations, en travaillant pour elles et en formant les bénévoles à certaines compétences spécifiques. 

Entre les salariés, la culture du don se traduit souvent par une pratique désormais consacrée dans la loi : le don de congés. En 2009, un jeune garçon de 11 ans atteint d’un cancer du foie a pu être entouré par ses deux parents jusqu’à son décès grâce à 170 jours de RTT offerts par les collègues de son père, salarié chez Badoit. Cet acte de solidarité a inspiré la loi portant le nom de l’enfant, la loi Mathys, promulguée en 2014 et qui autorisait initialement le don de RTT et de jours de congés entre collègues du secteur privé lorsqu’il s’agissait de “prendre soin d'un enfant de moins de 20 ans, atteint d'une maladie, d'un handicap, ou victime d'un accident d'une particulière gravité rendant indispensable une présence soutenue et des soins contraignants.” En 2015, dans un sondage effectué par Office Team, 62% des DRH estimaient que leurs employés étaient enclins à offrir leurs congés à d'autres salariés dans le besoin. Cette même année, les salariés du secteur public ont à leur tour eu le droit de faire don de leurs jours de repos. Et depuis décembre 2017, le dispositif a été étendu aux personnes qui s’occupent de proches dépendants (personnes âgées ou gravement malades). En 2017, l’Orse, l’Observatoire de la responsabilité des entreprises, a recensé près de 70 accords d’entreprises et de branches mentionnant les salariés aidants, dont 44 mentionnent des dispositifs de don de congés entre collaborateurs.

Le don comme mode d’organisation

Le succès de la loi Mathys prouve, s’il en était besoin, que les notions de solidarité et d’entraide ne sont pas absentes du monde de l’entreprise. Pour le sociologue et anthropologue Alain Caillé et l’anthropologue et président de la société AlterNego Jean-Édouard Grésy, auteurs de La Révolution du don (Seuil, 2014), cela va encore plus loin : le don est un élément capital pour repenser le lien social et l’organisation dans l’entreprise. Comme l’écrit Alternatives Économiques, “les deux auteurs ont vite compris que l’analyse du don par Marcel Mauss [anthropologue auteur du fondateur Essai sur le don en 1924, ndlr] comme élément fondateur du lien social en raison du retour qu’il appelle de la part du récipiendaire (donner-recevoir-rendre) ne valait pas seulement pour les sociétés humaines mais aussi pour les entreprises.” En d’autres termes, le don induit et consacre une relation d’interdépendance entre le donneur et le receveur, ce qui instaure une confiance très bénéfique pour l’entreprise. Je donne en sachant que mon don sera un jour rendu : les auteurs détaillent un cycle d’échanges en quatre temps : “demander-donner-recevoir-rendre”, qu'ils opposent à “ignorer-prendre-refuser-garder”. “Chacun se retrouve, à différents moments, tantôt en position d'avoir à donner, à recevoir ou à rendre, tantôt à demander. […] Pour comprendre ce qui se joue dans nos organisations, […] il faut apprendre à dépasser l'idée que tout dans nos actions s'expliquerait par l'intérêt. Dans tous nos actes, il entre une part d'intérêt pour soi, […] mais aussi une part d'intérêt pour autrui”, écrivent-ils. Ils conceptualisent l’idée d’“adonnement”, le fait pour un salarié d’apporter ce dont il est capable à l’entreprise en sachant qu’il y aura un retour. L’entreprise peut alors devenir une “oeuvre commune”, bâtie sur une confiance réciproque qui est en réalité la clé de son succès économique. Les auteurs vont jusqu’à affirmer que “sans don, il n’est pas de bonne volonté et pas d’efficience possibles”. Les organisations qui fonctionnent bien savent voir dans le don “la véritable source de la coopération efficace, de la confiance et du travail pris à cœur” ; à l’inverse, le “gestionnaire qui s’acharne à tout contrôler et rationaliser tue la ‘poule aux œufs d’or’.” 
Le don en entreprise n’est donc pas qu’une affaire d’altruisme : c’est un mode de fonctionnement rationnel, efficace et créateur de bien-être.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

Itw cherifa salaries aidants
2 min

Des salariés aidants reconnus sont ceux qui osent en parler

En charge de la promotion de la diversité au sein du groupe Up, Cherifa Messaoudi accompagne depuis 2016 la reconnaissance des salariés aidants. Une politique qui va bien au-delà de...

Lire la suite
Forfait Mobilites Durables
2 min

Forfait Mobilités Durables : comment faciliter son adoption par les salariés et agents publics

Plus d'un an après l'adoption du Forfait Mobilités Durables, 20 % des employeurs ont mis en place cette mesure. Une première avancée, qui peut être accélérée par des solutions simples...

Lire la suite
Soutien scolaire visuel ok
1 min

Sur fond de pandémie, les parents français tentent de soutenir le niveau scolaire de leurs enfants

Confinements, enseignement à distance, fermetures temporaires de classes... La pandémie a mis à mal la continuité scolaire.  Enseignants et familles font face avec les moyens du bord. Les employeurs peuvent...

Lire la suite
Hélène Rossinot
3 min

Les aidants représentent aujourd'hui un salarié sur six. Dans dix ans, ce sera un sur quatre

Hélène Rossinot, médecin et auteure du livre Aidants, ces invisibles*, a rencontré quelques-uns des onze millions d'aidants familiaux français et livre des pistes pour mieux les soutenir, alors que leur...

Lire la suite
Cartographie de la Qualité de Vie au Travail
0 min

Cartographie de la Qualité de Vie au Travail

La qualité de vie au travail se situe à la croisée de nombreux facteurs interdépendants et porte sur des enjeux à la fois individuels et collectifs.

Lire la suite
vente à emporter
3 min

Oui, les télétravailleurs ont le droit aux titres-restaurant !

Les télétravailleurs ont-ils droit aux titres-restaurant ? A l'heure du télétravail généralisé, la question fait débat. Pour Julien Anglade, directeur général de Up en France, la réponse est sans équivoque.

Lire la suite
Amenager bureau maison
1 min

Crise sanitaire : ma maison est mon lieu de travail, comment bien l’aménager ?

Travailler de chez soi était jusqu'ici une option qui permettait de gagner en souplesse pour concilier vie pro et vie perso. C’est devenu une règle qu’il nous faut respecter. Alors...

Lire la suite
Plogging
2 min

Le plogging, qu'est-ce que c'est ?

Allier sport et préservation de la planète, c’est possible ! Il suffit de s’essayer au plogging, une pratique de la course à pied qui consiste à collecter les déchets rencontrés sur...

Lire la suite
Rentree scolaire
1 min

Une rentrée plus légère avec le Chèque Domicile

C’est la rentrée, vous être salariés et vous avez besoin d’une aide pour le ménage ou pour les devoirs des enfants, mais vous pensez qu’embaucher et déclarer un salarié c'est compliqué ?...

Lire la suite