Retour

Comment l’entreprise peut-elle bénéficier de la collaboration ?

L’économie du partage, ce ne sont pas seulement des plateformes de type Airbnb ou Uber qui lancent leur propre business. Elle a aussi ses applications dans le monde de l’entreprise “classique” : brainstorming collectif, modes de travail collaboratif et production participative, etc. Comment les entreprises peuvent-elles faire du collaboratif un levier d’innovation et de bien-être au travail ?

Comment entreprise peut elle tirer profit de la collaboration

Libérer l’intelligence collective

Pour l’entreprise, cela part d’un besoin réel : pour répondre à des situations de plus en plus complexes, le management comme l’expertise doivent se partager. Concrètement, cela consiste à laisser aux collaborateurs un pouvoir de décision et à les intégrer directement dans la stratégie de l'entreprise. En plus de gagner en productivité, c’est un vecteur d’engagement pour les salariés, qui se sentent davantage considérés et impliqués dans leur travail. Enfin, cela répond à un souhait auquel les plus jeunes générations des travailleurs aspirent.


L’entreprise libérée 

Elle est présentée comme une utopie. Et pourtant elle existe. Elle s’appelle Poult et fabrique des biscuits en France. Ce groupe de 800 personnes (et qui a 5 usines) a amorcé dès 2006, une transformation radicale : finis les silos, collaboration et innovation à tous les étages. Comme le rappelle cet article, Poult a permis “à des collectifs d’employés de décider des salaires et des investissements. L’entreprise a également supprimé plusieurs niveaux hiérarchiques. Conséquence de ces mesures démocratiques radicales : la productivité a doublé !”. Poult est possible, dirons-nous ! Les grands groupes ont compris les bénéfices de la collaboration mais ne sont pas toutes aller aussi loin que Poult.

Un management intergénérationnel : 

Constatant que les startup qui ont percé ces dernières années employaient surtout des moins de 35 ans, le PDG d'AccorHotels a décidé de créer un « shadow comex » (ou « comité exécutif de l'ombre »). Lors d'un forum de BFM Business au début du mois, le grand patron a précisé qu'il serait constitué de 12 jeunes cadres. Ce « shadow comex » donnera ainsi son avis sur les décisions du comité exécutif du groupe hôtelier, où tous les dirigeants ont plus de 50 ans. « Tout ce que nous déciderons leur sera soumis », insiste le PDG. Chez AccorHotels, cette décision apparaît comme un moyen de se réarmer face à la concurrence d'acteurs innovants comme TripAdvisor et Booking, qui ont chamboulé le marché.  

Source : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/le-travail-collaboratif-nouveau-graal-des-entreprises-557076.html

Imaginer des organisations hybrides et adapter les outils pour faire fructifier la collaboration


Collaborer efficacement grâce à des outils 

Les chatops : de Slack (très startup) à Crew (adapté pour les grands groupes avec des équipes de terrain), ce sont des outils pour permettre aux employés de mieux communiquer entre eux et de rendre plus facile les échanges entre les salariés. 
L’objectif ? Désengorger la boîte mail et rendre plus fluides les processus de travail collaboratif.

Le réseau social interne : d'après le cabinet de conseil en organisation Lecko, 58 % des grandes entreprises en 2017 disposaient d'au moins un réseau social interne. Cet outil est pratique pour collaborer et faire naître des idées puis des projets plus aisément. Ainsi, depuis février 2013, les salariés de GT Location, rapporte La Tribune, “peuvent se connecter à SeeMy, leur réseau social interne, pour échanger entre eux et avec leurs responsables. Et ça marche puisque le journal cite que “récemment, un conducteur a par exemple permis de propager un système pour décharger d'énormes pneus plus facilement, notamment pour le compte de Michelin, un gros client de la société.” Voilà un outil qui se fait au service de l’intraprenariat.

De quel type d’organisation la collaboration est-elle nom ? 

Outre les locaux modulables, les open spaces et les ateliers de formation qui permettent de faire émerger la collaboration, elle peut être inscrite dans le code de l’organisation. Il y a autant de façons de faire fructifier la collaboration pour l’entreprise que de modèles d’organisation participative.

Crowdsourcing : le consommateur est participant

Quand il n’apporte pas de financement, le public peut donner de son intelligence. Là encore, la pratique s’est rapidement répandue chez les grandes entreprises. Selon le cabinet en communication eYeka, Coca-Cola a fait appel à la participation du consommateur à 34 reprises en 2014, contre 30 fois pour son rival Pepsi. Danone et Samsung y ont pour leur part eu recours à 28 et 27 reprises.
Surtout, le spectre de projets pour lesquels le crowdsourcing est sollicité s’élargit. Il y a dix ans, peut-on lire dans le rapport 2017 d’eYeka, la “production participative” reposait principalement sur du user generated content : on demandait au public de générer du contenu créatif qui finirait peut-être dans une pub. Signe des temps, Doritos, qui a été pionnier de cette démarche, a raccroché les crampons cette année : “Nous allons créer une plateforme pour qu’ils puissent nous soumettre leurs idées 365 jours par an, au lieu de tout miser sur un seul moment de l’année.” Aujourd’hui, “les marques impliquent le public à de nombreuses étapes du processus créatif, de l’innovation à la communication en passant par la création de contenus,” analyse eYeka. Si le crowdsourcing peut encore être efficace pour des campagnes de communication réussies (Apple a été récompensé par 5 Lions d’or à Cannes pour sa campagne pour l’iphone 6, qui reprenait des photographies prises par des utilisateurs), le nouvel horizon de la production participative, c’est l’innovation : elle représentait 59% des concours de conceptualisation en 2016.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

Mobilite durable
3 min

Pour des mobilités domicile-travail durables et équitables

N’oublier personne, cela a été l’exigence du plan de mobilité domicile-travail durable négocié chez Allianz où la carte Betterway, dont Up est partenaire, garantit l’équité entre les salariés selon qu’ils...

Lire la suite
Etude cesu visuel ok.PNG
1 min

Infographie : usages & bénéfices des CESU RH préfinancés​

Outil à vocation sociale, permettant de concilier vie pro et vie perso, le Chèque Domicile CESU (Chèque Emploi Service Universel) concerne tous les particuliers à différents moments de leur vie, pour améliorer le quotidien des familles et accompagner les...

Lire la suite
Itw cherifa salaries aidants
2 min

Des salariés aidants reconnus sont ceux qui osent en parler

En charge de la promotion de la diversité au sein du groupe Up, Cherifa Messaoudi accompagne depuis 2016 la reconnaissance des salariés aidants. Une politique qui va bien au-delà de...

Lire la suite
Forfait Mobilites Durables
2 min

Forfait Mobilités Durables : comment faciliter son adoption par les salariés et agents publics

Plus d'un an après l'adoption du Forfait Mobilités Durables, 20 % des employeurs ont mis en place cette mesure. Une première avancée, qui peut être accélérée par des solutions simples...

Lire la suite
Soutien scolaire visuel ok
1 min

Sur fond de pandémie, les parents français tentent de soutenir le niveau scolaire de leurs enfants

Confinements, enseignement à distance, fermetures temporaires de classes... La pandémie a mis à mal la continuité scolaire.  Enseignants et familles font face avec les moyens du bord. Les employeurs peuvent...

Lire la suite
Hélène Rossinot
3 min

Les aidants représentent aujourd'hui un salarié sur six. Dans dix ans, ce sera un sur quatre

Hélène Rossinot, médecin et auteure du livre Aidants, ces invisibles*, a rencontré quelques-uns des onze millions d'aidants familiaux français et livre des pistes pour mieux les soutenir, alors que leur...

Lire la suite
Cartographie de la Qualité de Vie au Travail
0 min

Cartographie de la Qualité de Vie au Travail

La qualité de vie au travail se situe à la croisée de nombreux facteurs interdépendants et porte sur des enjeux à la fois individuels et collectifs.

Lire la suite
vente à emporter
3 min

Oui, les télétravailleurs ont le droit aux titres-restaurant !

Les télétravailleurs ont-ils droit aux titres-restaurant ? A l'heure du télétravail généralisé, la question fait débat. Pour Julien Anglade, directeur général de Up en France, la réponse est sans équivoque.

Lire la suite
Amenager bureau maison
1 min

Crise sanitaire : ma maison est mon lieu de travail, comment bien l’aménager ?

Travailler de chez soi était jusqu'ici une option qui permettait de gagner en souplesse pour concilier vie pro et vie perso. C’est devenu une règle qu’il nous faut respecter. Alors...

Lire la suite