Retour

Des repas complets, frais et bons à un euro pour les étudiants

À Paris, le restaurant Le Reflet, connu pour employer des personnes porteuses de trisomie 21, a rouvert ses cuisines fin janvier en solidarité avec les étudiants, ces victimes collatérales de la crise sanitaire. Les services affichent complet.

Le Reflet cuisine pour les étudiants

Le Reflet a bien mérité son surnom de restaurant « extraordinaire ». Non content d'employer en cuisine et en salle des personnes porteuses de trisomie 21 et de proposer de la cuisine de qualité, en circuit court, l'établissement s'est lancé depuis début janvier dans la préparation de repas à un euro pour les étudiants parisiens.

L'idée a germé dans la tête du chef pâtissier de l'établissement parisien [il existe un Reflet à Nantes, ndlr], après avoir vu sur Internet un restaurateur liégeois proposer des menus solidaires aux étudiants précarisés. « On a dit banco direct ! raconte Flore Lelièvre, créatrice du Reflet. C'était l'occasion pour les équipes de revenir travailler après trois mois de fermeture, pour un projet qui a du sens. Une semaine plus tard, on lançait les repas. On est comme ça ! »

Produits locaux de qualité

Hors de question pour Le Reflet de sortir de ce qui fait son identité : du beau, du bon et du local. « Notre parrain est Guillaume Gomez, chef cuisinier de l’Élysée, détaille Flore Lelièvre. Dès que je lui en ai parlé, il m'a répondu : ‘’Très bien, je vais vous livrer moi-même des poulets de Bresse chaque semaine’’ ».

Les fournisseurs habituels, tous en circuit court, ont vite rejoint l'aventure. Et Le Reflet va même plus loin dans son soutien aux étudiants victimes collatérales de la crise sanitaire, en leur offrant également des produits d'hygiène naturels et des protections périodiques.

Le projet a décollé bien plus vite que ce à quoi s'attendaient ses créateurs : « Nous avons posté un message sur les réseaux sociaux un mercredi pour servir les premiers repas le vendredi suivant. L'équipe avait un peu peur de n'avoir aucune demande. » C'était sans compter sur le buzz autour de cette initiative. « On a été très vite complet. Le besoin est énorme, explique Flore Lelièvre, autant pour des raisons de précarité que par besoin de lien social. Les jeunes qui poussent la porte sont nombreux à le dire : cela leur fait un bien fou de sortir et d'échanger. »

Entrée, plat, dessert et fait maison 

Pour les salariés du Reflet aussi, cette reprise d'activité est bienvenue. Ils se disent très heureux de revenir travailler, de revoir des clients et les collègues. Et l'éclairage médiatique de cette initiative « les a rendu d'autant plus fiers. La vente à emporter est un nouvel exercice mais ils s'en sont très bien sortis et se sont adaptés rapidement, contrairement à ce que l'on aurait pu imaginer », tient à préciser Flore Lelièvre.

Le restaurant propose tous les jeudis et vendredis une entrée, deux plats au choix dont un végétarien et deux ou trois desserts. Le tout fait maison et transformé sur place.

De 40 couverts par jour au lancement, le Reflet est passé à 50 puis 60. « La semaine dernière, les réservations des 120 couverts étaient closes en moins de dix minutes », souligne Flore Lelièvre, qui espère que la mise en lumière de cette initiative donnera des idées à d'autres restaurateurs. En attendant, Le Reflet prolonge son opération tout le mois de mars. Avant, tout le monde l'espère, une réouverture prochaine des restaurants.

Précarité alimentaire : comment aider ?

Le Reflet reçoit de la part de particuliers des dons, soit en nature (courses qui peuvent être par exemple réglées avec des titres UpDéjeuner), soit pécuniaires, qui l'aident à financer cette opération évaluée entre 4000 et 5000 euros par mois.

Par ailleurs, il est aussi possible de transformer ses titres restaurants en dons pour soutenir Action contre la Faim en France et dans le monde entier, grâce à l'opération « Je Dej je donne ».

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

Casclient lavieclaire
2 min

"La pause déjeuner est essentielle pour faire un break et mieux repartir !"

Géraldine Mocellin, DRH de La Vie Claire, entreprise cliente de la solution UpDéjeuner

Lire la suite
Img 5809
2 min

L’UMIH et le groupe Up appellent à pérenniser le plafond des titres-restaurant à 38€

Au 1er juillet, les cafés, restaurants et brasseries ont pu accueillir pleinement leurs hôtes sans contrainte de jauge mais ces mêmes établissements vont être soumis au pass sanitaire à partir...

Lire la suite
nutrition et confinement
2 min

Comment la pandémie a changé notre alimentation

Mangeons-nous mieux ou moins bien depuis que les mesures sanitaires ont bouleversé nos habitudes ? Éléments de réponse et conseils d'une nutritionniste pour mettre du sain dans son assiette.

Lire la suite
Visuel produit updejeuner
3 min

Télétravail et titres restaurant, le point de vue de l’avocat Roger Koskas

Alors que des décisions de justice contraires sont prises concernant les droits des travailleurs à bénéficier des titres-restaurant, l’avocat spécialiste en droit du travail, Roger Koskas, considère qu’ils relèvent des activités sociales et culturelles. Selon...

Lire la suite
replay webconférence alimentation
0 min

[WEBCONFERENCE] Le bien-manger accessible pour tous, utopie ou réalité ?

Le Groupe Up et son partenaire Bleu-Blanc-Cœur partagent la conviction que le consommateur, quels que soient son pouvoir d’achat et sa situation personnelle, doit avoir accès à une alimentation de...

Lire la suite
Bleu blanc coeur 1.png
2 min

Produire mieux et consommer sain avec Bleu-Blanc-Cœur

Depuis vingt ans, l'association regroupe producteurs agricoles, distributeurs et consommateurs pour garantir une meilleure alimentation, la santé animale et le respect de l'environnement.

Lire la suite
La papotiere2
2 min

À La Papotière, on déjeune bilingue en langue des signes

Ce restaurant nantais a ouvert ses portes il y a un an avec un objectif : créer un lieu d'échange et d'insertion sociale et professionnelle pour les personnes sourdes.

Lire la suite
Visuel breve 5conseils pausedej
2 min

Les 5 règles pour des déjeuners équilibrés au bureau (ou en télétravail)

Au bureau (ou en télétravail), la pause déjeuner est parfois réduite à un repas pris sur le pouce devant un écran. Pourtant, le repas du midi est une étape essentielle...

Lire la suite
Jdjd dlq
2 min

L'accès à l'alimentation pour tous, un combat toujours d'actualité

Engagé aux côtés d’Action contre la Faim, le groupe Up appelle les entreprises et leurs salariés à se mobiliser et à faire don de leurs titres-restaurant pour soutenir les interventions...

Lire la suite