Retour

À La Papotière, on déjeune bilingue en langue des signes

Ce restaurant nantais a ouvert ses portes il y a un an avec un objectif : créer un lieu d'échange et d'insertion sociale et professionnelle pour les personnes sourdes.

La papotiere2

Nantes bouillonne décidément d'initiatives inclusives. Après le succès du Reflet, ce restaurant qui emploie en majorité des personnes porteuses de trisomie 21, le centre-ville abrite depuis un an La Papotière, un établissement bilingue Français-langue des signes. 

À l'origine du projet, la rencontre de deux jeunes femmes : Kanayman et Imane. La première, entendante, la seconde, sourde signante (qui s'exprime en langue des signes, ndlr). Elles se sont trouvées lors d'une formation pour devenir animatrices en langue des signes. « Nous avons décidé de créer un lieu où l'on pourrait instaurer une mixité sociale entre les personnes sourdes et entendantes, un endroit d'échange afin d'insérer socialement et professionnellement des personnes signantes », se souviennent-elles. 

« Droit de s'épanouir au travail » 

L'accès à l'emploi est en effet très difficile pour les personnes sourdes. « Leur intégration dans une entreprise nécessite des frais (interprète, visio-interprétation...) que les employeurs ne sont pas forcément prêts à prendre en charge ». Or « tout le monde a le droit de s'épanouir au travail », martèlent les fondatrices de ce restaurant. Le projet était né. Il a fallu ensuite six mois pour trouver le local adéquat et effectuer une levée de fonds ; une campagne de financement participatif a permis de récolter 10 000 euros. Deux ans et demi de travail qui ont mené à l'ouverture de La Papotière, dont le nom signé symbolise le fait de pouvoir communiquer en signes et en français écrit.

Dans l'équipe, en salle et en cuisine, cinq personnes dont trois sourdes. « Pour nous, l'important n'est pas de nous focaliser sur la surdité mais surtout de montrer que nous pouvons communiquer ensemble, en langue des signes ou non ». Pour commander ses petits plats ou échanger avec l'équipe, des illustrations sont présentes partout pour indiquer les signes adaptés. Ceux qui n'osent pas « peuvent tout simplement pointer du doigt ce qu'ils souhaitent. Tous les plats sont en exposition ». Les réservations se font par Internet : mail ou via la page Facebook de la Papotière. Et dans les assiettes, la qualité est de mise : les cuisines travaillent principalement avec des produits frais et locaux. 

Ateliers de langue des signes 

Plus qu'un « simple » restaurant, La Papotière propose depuis son ouverture des ateliers de découverte de la langue des signes, à la fois pour s'initier et enrichir son vocabulaire pour les entendants qui ont déjà des bases. « Rappelons que c'est une langue, qui a donc une histoire, une structure grammaticale et que ce n'est pas en une heure que l'on deviendra bilingue », insiste l'équipe. Mais le but est là : valoriser la LSF (langue des signes française).

En un an de vie, l'établissement n'a pas traversé que des moments faciles, entre « les manifestations des gilets jaunes, le premier confinement, puis le second. Mais les clients ont toujours répondu présent, et nous avons déjà quelques habitués ! » L'équipe ne se laisse pas abattre et s'adapte : pour ce deuxième confinement, La Papotière propose un brunch à emporter ou en livraison le dimanche. « Cela nous redonne le sourire malgré un avenir incertain ».

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

Casclient lavieclaire
2 min

Témoignage DRH dans le cadre de la Semaine du Goût

Géraldine Mocellin, DRH de La Vie Claire, entreprise cliente de la solution UpDéjeuner

Lire la suite
Visuel breve 5conseils pausedej
2 min

Les 5 règles pour des déjeuners équilibrés au bureau (ou en télétravail)

Au bureau (ou en télétravail), la pause déjeuner est parfois réduite à un repas pris sur le pouce devant un écran. Pourtant, le repas du midi est une étape essentielle...

Lire la suite
Jdjd dlq
2 min

L'accès à l'alimentation pour tous, un combat toujours d'actualité

Engagé aux côtés d’Action contre la Faim, le groupe Up appelle les entreprises et leurs salariés à se mobiliser et à faire don de leurs titres-restaurant pour soutenir les interventions...

Lire la suite
Visuel produits locaux dlq
2 min

Produits bio et locaux vs voyages aux antipodes

Tous les jeudis, dans un espace mis à disposition par la direction de l’usine Bosch de Mondeville, la moitié des salariés vient récupérer le panier de produits locaux bio, commandé...

Lire la suite
Plafond titres restaurant demain
2 min

Le plafond des titres restaurant à 38 €, 7 jours sur 7 !

Depuis le 12 juin, pour répondre à la crise due au Covid-19, vous pouvez utiliser vos titres restaurant UpDéjeuner jusqu'à 38€ par jour, y compris le dimanche et les jours...

Lire la suite
Les habitues demain
2 min

Et si vous réserviez votre premier resto grâce à l'appli LesHabitués !

Pour soutenir les restaurateurs, le groupe Up met gratuitement à leur disposition l’appli LesHabitués. Par cette solution de compte crédité, les clients peuvent régler dès aujourd'hui les repas qu'ils partageront...

Lire la suite
Img 0875 demain.png
3 min

"Aider les utilisateurs de nos titres à mieux manger"

À l’occasion de notre participation au Salon International de l’Agriculture 2020 au côté de notre partenaire Bleu-Blanc-Cœur, François Barbey, Directeur du Marché des Services aux Commerçants de Up, rappelle les...

Lire la suite
Biocycle.png
4 min

“À tout grand enjeu mondial, une réponse locale doit être apportée”

Rencontre avec Jean-François Recco, fondateur de Biocycle, une association d'intérêt général qui lutte contre le gaspillage et la précarité alimentaires.

Lire la suite
Up conf transition alimentaire.png
2 min

"Chez Up, nous avons un rôle à jouer dans la transition alimentaire"

Rencontre avec Arnaud Breuil, Directeur Partenariats et Coopération du groupe Up, à l'occasion de la conférence coorganisée par le groupe Up et le Groupe SOS sur le thème de la transition...

Lire la suite