Retour

Quelles innovations le numérique apporte-t-il dans le monde de la lecture ?

On a d’abord redouté que l’arrivée du numérique ne tue la lecture et ne rende les livres obsolètes. Bien au contraire, le numérique réinvente et enrichit notre rapport aux livres : liseuses électroniques, bibliothèques de prêt en ligne, réalité augmentée, etc. Lire à l’ère numérique est une expérience interactive qui s’appuie sur le livre papier plus souvent qu’elle ne le supprime. Et la technologie change aussi nos manières d’écrire et de raconter des histoires…

Lecture

La liseuse, une révolution douce

La première -- ou la plus évidente -- des innovations apportées par le numérique dans le monde de la lecture, c’est la liseuse. Les toutes premières ont été inventées au début des années 1990, et les deux stars Kindle (d’Amazon) et Kobo (de la Fnac) ont été respectivement mises sur le marché en 2007 et 2009. 

Contrairement aux tablettes et téléphones, elles utilisent la technique du “papier électronique” qui, certes, interdit l’usage de la couleur, mais offre un confort de lecture quasiment similaire à celui du livre papier. Pourtant, aujourd’hui, le marché stagne et les ventes ne progressent plus vraiment : environ 400 000 par an en France. “Les liseuses sont surtout achetées par les très gros lecteurs. C'est un marché de niche", explique Michaël Dahan, le PDG fondateur de Bookeen, troisième acteur du secteur en France, dans Les Échos
L’invention de l’objet a pourtant forcé les éditeurs à produire et commercialiser des versions numériques de leurs nouvelles sorties. Le livre numérique n’est lui non plus pas le raz-de-marée annoncé (2% du marché en France), mais il se réinvente déjà. Au Japon, la société Progress Technologies a ainsi imaginé eOneBook: un vrai manga, avec couverture et papier, dans lequel se cache un double écran pour mieux lire les aventures dessinées. Les 18 volumes du manga Fist of the North Star sont inclus dans l’ouvrage, qui fonctionne à piles et est conçu pour ce seul titre : pas de câble, pas de connexion WiFi, pas de téléchargements. La bibliothèque du futur sera-t-elle constituée d’une multitude de liseuses à “usage unique” ? 

Peut-être, mais c’est peut-être aussi l’inverse qui se passera : on n’aura plus de bibliothèque du tout. De la même manière que de nombreux foyers se sont séparés de leurs collections de CD ou de DVD pour d’abord acheter musique et films sur Internet, puis carrément cesser d’acheter pour s’abonner à des bibliothèques en ligne de type Netflix, le même modèle pourrait se propager à la lecture. Amazon, sans surprise, est déjà sur le créneau avec son abonnement Kindle Unlimited. Citons aussi Lirtuel en Belgique ou l’application Youboox, qui donnent accès à un répertoire de livres sur liseuse, tablette ou smartphone. 

Là se cache peut-être une autre révolution qu’on ne soupçonne pas encore vraiment : celle des algorithmes. Netflix est non seulement capable de proposer de nouveaux contenus qui ressemblent à ce que l’on a déjà regardés (comme Amazon et Fnac.com, qui conseillent des livres similaires à ceux déjà achetés), mais la plateforme utilise aussi -- et surtout -- les données de consommation de ses clients pour concevoir de nouvelles séries et films qui risquent de leur plaire. De la même manière, les liseuses permettent à leurs fabricants (et peut-être un jour aux éditeurs) de savoir ce que l’on lit, à quelle vitesse, quelles pages on marque, etc. Les recommandations devraient donc devenir de plus en plus précises -- jusqu’à pouvoir inventer des histoires qui devanceraient tous nos désirs ?

La réalité virtuelle ouvre des horizons de lecture

Autre grande innovation : la réalité augmentée. Elle en est encore à ses timides débuts en littérature, mais le potentiel est là. L’auteur de science-fiction Marc Frachet l’a notamment saisi, en semant plusieurs QR-codes dans son “roman transmedia” InCarnatis. Ces codes donnent accès à des médias additionnels (récits audio, musiques, illustrations, etc.), faisant du livre une expérience à lire, voir et écouter. 
Au rayon des livres pour enfants, la série Téo et Léonie est accompagnée d’une app mobile qui permet de jouer à des jeux en réalité augmentée. On pourrait imaginer à l’avenir que ces médias prennent vie directement sur la page du livre, sans l’intermédiaire d’un écran de smartphone. C’est notamment ce que veut faire Sony, avec un projet qui transforme n’importe quelle surface plane en une table interactive. Lors d’une démonstration au festival SXSW, la firme a utilisé Alice au Pays des Merveilles pour montrer le potentiel de son idée : il suffit de toucher l’album pour que les personnages prennent vie. Même pas besoin de lunettes de réalité augmentée ou de casque de réalité virtuelle : tout est projeté sur la table et le livre. Le résultat est beau, poétique et assez impressionnant. Google, de son côté, a déposé deux brevets de réalité augmentée pour les livres papier. Le premier, assez classique, consiste à produire des livres hybrides, à la fois papier et numérique, avec une version numérique qui s’affiche automatiquement sur l’écran à mesure que l’on tourne les pages du livre physique. L’autre projet est plus futuriste (et pas encore réalisable en l’état actuel de la technologie) : un livre “pop-up”, comme ceux de notre enfance. Toute une série de capteurs tactiles intégrés dans le livre permettraient, à mesure que l’on tourne les pages, d’afficher des images numériques grâce à un projecteur lui aussi caché dans l’ouvrage. Google envisage de mettre un haut-parleur dans la tranche du livre, pour que l’expérience soit aussi auditive. Enfin, certaines entreprises sautent carrément la case “livre” pour raconter des histoires en réalité virtuelle qui ne sont ni vraiment des films, ni des livres numériques, ni des jeux vidéo non plus. C’est ce que propose Samsung avec Bedtime VR Stories, qui révolutionne l’histoire du soir et permet à parents et enfants de s’immerger dans la même aventure grâce à des casques de réalité virtuelle, même quand ils ne sont pas au même endroit.

Le numérique change aussi la manière dont on écrit

Mais en attendant que l’on lise nous des livres avec des casques sur la tête ou en projetant des images tout autour de nous, le numérique change aussi le rapport à l’écriture. D’abord parce que les textes lus sur écrans peuvent être mouvants et interactifs, ensuite parce que les habitudes de lecture tendent à se fractionner : dix minutes par-ci dans le bus, trente par-là dans le train. C’est ce double constat qui a inspiré le lancement de Editions at Play, la maison d’éditions de livres numériques lancée en 2016 par le Google Creative Lab. Des histoires courtes, faciles à lire sur téléphone pendant son temps de trajet, et “augmentées par Internet”. Parmi les publications récentes et gratuites, le très beau SEED, de Joanna Walsh : “le livre qui pousse”, dans lequel on peut naviguer de manière linéaire ou non et qui encercle progressivement le lecteur dans sa narration. Autre expérience avec A Universe Explodes, “le livre que l’on transmet”, écrit par Tea Uglow : le texte, assez court, existe en 100 “exemplaires”. Chaque version est détenue par une personne, qui la modifie et ensuite la transmet à quelqu’un d’autre. L’objectif final : réduire le livre à un mot par page. La preuve que même en trente minutes et sur un écran de téléphone, on peut encore faire des découvertes poétiques et enthousiasmantes grâce à la littérature.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

Le Reflet cuisine pour les étudiants
2 min

Des repas complets, frais et bons à un euro pour les étudiants

À Paris, le restaurant Le Reflet, connu pour employer des personnes porteuses de trisomie 21, a rouvert ses cuisines fin janvier en solidarité avec les étudiants, ces victimes collatérales de...

Lire la suite
UpArcad, un réseau de communication collaboratif et sécurisé
2 min

Quel outil de communication pour vos équipes autonomes ?

UpArcad, un réseau de communication collaboratif et sécurisé pour les professionnels de l’aide à domicile Parce que l’organisation des structures d’aide à la personne connaît une véritable mutation avec notamment la...

Lire la suite
Article2 cityzenvisuel
3 min

Comment optimiser l’accueil téléphonique des SPASAD ?

Une solution intelligente pour optimiser l’accueil téléphonique de votre SPASAD.

Lire la suite
Art1 visuel1
2 min

Quel logiciel pour améliorer la prise en charge des personnes aidées ?

Parce que le nombre d’intervenants auprès des personnes aidées n’a cessé de croître et que les structures qui les gèrent doivent répondre à des exigences d’efficacité, il était urgent de...

Lire la suite
Visuel journees upcityzen dlq
1 min

Retour sur les Rencontres UpCityzen

Les Rencontres UpCityzen se sont tenues du 1er au 4 décembre 2020, à l’occasion du lancement de UpArcad, la nouvelle solution du groupe Up, qui s’adresse à l’ensemble des acteurs...

Lire la suite
Visuel uparcad.png
1 min

Une solution digitale au service des acteurs du maintien à domicile

Le 1er décembre 2020, Up lançait sa nouvelle solution UpArcad, dédiée aux acteurs du maintien à domicile : une solution collaborative qui offre une vision 360 degrés sur le parcours de la...

Lire la suite
Capture video connectons seniors.JPG
1 min

Connectons nos seniors, la solution contre l'isolement

Imaginée par Up Cityzen et l’association Delta 7, la solution « Connectons nos seniors » place le numérique au service de la lutte contre l’isolement des personnes âgées et facilite...

Lire la suite
Deplaf dlq
2 min

Doublement du plafond UpCadhoc : c'est Noël avant l'heure !

Le gouvernement a décidé de doubler le plafond d’exonération des chèques cadeaux de fin d’année pour le porter de 171 à 343 euros. C'est une très bonne nouvelle pour les...

Lire la suite
La papotiere2
2 min

À La Papotière, on déjeune bilingue en langue des signes

Ce restaurant nantais a ouvert ses portes il y a un an avec un objectif : créer un lieu d'échange et d'insertion sociale et professionnelle pour les personnes sourdes.

Lire la suite