Retour

Les villes à la pointe du e-gouvernement

Territoires d’expérimentations, les villes sont devenues les avant-postes de nouveaux modes de relation entre citoyen et gouvernants : budget participatif, services administratifs en ligne, carte de résident connectée, etc. De quoi profiler une nouvelle ère où les citoyens des villes deviennent les co-créateurs d’une politique locale ambitieuse et à l’écoute des besoins des premiers concernés : les habitants.

Les villes a la pointe du e gouvernement

Imaginer des projets urbains ensemble

La démocratie participative locale est l’un des lieux privilégiés de la relation entre citoyens et autorités municipales. De nombreuses villes décident ainsi de rendre une partie de leur budget participatif (voir brève), donnant aux habitants leur mot à dire sur certains projets. D’autres vont encore plus loin et associent leurs administrés à des décisions plus structurelles. En 2010, Amsterdam a ainsi lancé l’opération “Amsterdam Opent” pour demander l’avis des habitants sur trois grands sujets : comment résoudre le problème du parking de vélos, comment réaménager le “Red light district” et comment convaincre les propriétaires de maisons ou d’appartements de produire des énergies renouvelables. À Copenhague, Superkilen est un parc et un lieu de passage du quartier populaire de Nørrebro, dont l’aménagement a été entièrement conçu avec la participation des habitants du quartier. L’objectif ? En faire un lieu qui leur appartient et qu’ils ont envie d’investir. À Berlin, où la démocratie participative locale est très active, notamment grâce à de nombreux conseils de quartier, les habitants ont leur mot à dire sur tous les projets architecturaux d’ampleur. Si 20 000 Berlinois signent une pétition contre un projet, la mairie doit lancer un processus de référendum ; les organisateurs de l’initiative populaire disposent ensuite de quatre mois pour réunir 175 000 signatures. Ce référendum d’initiative populaire a entre autres permis d’éviter la construction d’immeubles de bureaux le long de la Spree au profit d’un village d’artisans, et de conserver l’ancien aéroport de Tempelhof vierge de tout bâtiment. Mais il peut aussi être utilisé de manière proactive : en 2016, les Berlinois étaient ainsi invités à voter en faveur d’un grand plan vélo dans leur ville.

Partager les données pour co-construire des services

À l’étape d’après, durant la construction ou l’aménagement, les citoyens peuvent aussi être sollicités pour s’exprimer sur les travaux. C’est ce que propose le réseau social Civocracy, destiné à informer et recueillir les avis des citoyens sur un projet en cours. Il est actuellement utilisé pour le tramway de la métropole de Nice Côte d’Azur. En-dehors des grands projets, le lien avec les habitants de la ville a tendance, grâce au numérique, à se renforcer. Nombreuses sont les applications qui permettent un dialogue constant et qui facilitent la prise de parole citoyenne. Parmi elles, Fluicity, lancée par l’entrepreneuse française Julie de Pimodan et déjà adoptée par plusieurs municipalités. L’application est utilisée par les mairies, les associations et les médias locaux pour informer les usagers sur des thèmes bien précis. Elle permet aussi aux habitants de s’exprimer sur des sujets concrets comme la voirie, la pollution ou l’état du trafic. 

Les données recueillies permettent aux élus de prendre des décisions et d'être plus efficaces. Les citoyens mesurent en retour l'impact de leurs avis sur les décisions des maires,

explique Julie de Pimodan au Monde. Autre exemple à Maubeuge, dans le Nord de la France, où l’ensemble des services municipaux, de la réservation de la place du cimetière en passant par les conflits de voisinage ou encore le règlement de la cantine de l’école, pourront être gérés par une app et un site internet. À Tel-Aviv, en Israël, l’application Digitel permet depuis 2013 aux résidents de payer leurs factures d’eau et la taxe locale, mais aussi de signaler des problèmes, comme les chaussées endommagées, aux services municipaux. À Paris, les riverains peuvent signaler des problèmes de voirie grâce à l’application Dans ma rue.

Faire des citoyens des acteurs… et des capteurs

Enfin, le nouvel horizon de la démocratie locale, c’est de faire des habitants des villes les moteurs de leur transformation. C’était déjà un peu le cas avec les budgets participatifs, qui restaient cependant limités à de simples idées. Désormais, on peut non seulement proposer une idée, mais aussi prototyper une solution concrète lors d’un hackathon. Les Bricodeurs, une communauté d’une centaine de professionnels et passionnés du numérique, organiseront ainsi en mars 2018 la nuit du code citoyen, un “marathon d'innovation associant thématiques citoyennes et technologies avancées en simultané dans plusieurs villes de pays francophones” pour faire émerger des projets qui servent la ville et ses habitants. L’événement sera suivi d’un programme d’accompagnement sur la durée. En Belgique, la ville de Ghent a déjà organisé toute une série de hackathons pour permettre aux citoyens de créer les services et applications nécessaires pour améliorer leur rapport à la ville. Et puis, à l’ère des données, les habitants peuvent contribuer librement à alimenter les données publiques et à agir sur les politiques publiques qui en découlent. Copenhague (encore elle), en partenariat avec le Copenhagen Solutions Lab, a ainsi lancé “Energy Block”, un projet qui quantifie et monitore la production d’énergie dans le quartier nord-ouest de la capitale danoise, grâce à des volontaires qui ont accepté que des capteurs soient placés sur leur toit. Les habitants peuvent suivre la consommation d’énergie de leur quartier en temps réel et adapter leurs habitudes pour la réduire.

Redéfinir la citoyenneté locale

Au final, ces initiatives contribuent toutes à redéfinir ce que signifie être citoyen d’une ville : non pas seulement y vivre, mais contribuer à la façonner. Elles créent d’autres rendez-vous que les élections municipales et d’autres manières d’envisager le développement urbain. Elles induisent, au fond, une nouvelle forme de citoyenneté. Signes de cette tendance : l’application Digitel de Tel Aviv est couplée avec une carte de résidence qui permet de bénéficier de réductions et d’offres pour des spectacles, et à Paris, une “carte citoyenne” a été lancée en 2017. Seuls critères : disposer d’une adresse à Paris et avoir plus de 7 ans, sans condition de nationalité. La carte “ouvre les portes du Conseil de Paris, fait découvrir des lieux insolites ou célèbres, permet de participer à des formations citoyennes, de rencontrer des élus”. Elle donne aussi accès aux Ateliers citoyens, un nouveau dispositif d'éducation populaire, aux Pass Jeunes et au programme Senior+, aux bibliothèques municipales, etc. En France, toujours, le dispositif Fid Park est un programme de fidélité un peu particulier : lorsque l’on fait des achats chez des commerçants adhérents, on gagne des unités de gratuité avec lesquelles on peut ensuite payer son stationnement. En République Tchèque, Aktivní město (“Ville active”) est aussi un programme de fidélité qui permet à toute la famille de bénéficier des avantages offerts par la ville. 

En bref, avec la “citoyenneté urbaine” viennent des responsabilités et des droits de plus en plus accessibles, qui contribuent à ce que l’on se sente un peu plus concerné.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

webinaire solis modernisation aides sociales
0 min

[WEBINAIRE] La modernisation du versement des aides sociales s'accélère

Le 9 juin, le groupe Up animait un webinaire à destination des départements sur le thème de la modernisation du versement des aides sociales. Voir le replay.

Lire la suite
Hqdefault
66 min

[WEBCONFERENCE] Contractualiser avec un fournisseur de l’ESS, quelle valeur ajoutée pour les collectivités ?

Présent au 4e salon des achats responsables coorganisé par la Région Sud et la CRESS Paca, le groupe Up, acteur emblématique de l'ESS et partenaire historique des pouvoirs publics, participait...

Lire la suite
livreur à vélo protection sociale
2 min

Vers une représentation syndicale des travailleurs de plateformes !

A quelques jours du 1er mai qui commémore les combats syndicaux gagnés pour les droits des travailleurs, des avancées sociales pour les non-salariés des plateformes numériques (livraison, VTC, etc.) ont de...

Lire la suite
replay webconférence alimentation
0 min

[WEBCONFERENCE] Le bien-manger accessible pour tous, utopie ou réalité ?

Le Groupe Up et son partenaire Bleu-Blanc-Cœur partagent la conviction que le consommateur, quels que soient son pouvoir d’achat et sa situation personnelle, doit avoir accès à une alimentation de...

Lire la suite
Le Reflet cuisine pour les étudiants
2 min

Des repas complets, frais et bons à un euro pour les étudiants

À Paris, le restaurant Le Reflet, connu pour employer des personnes porteuses de trisomie 21, a rouvert ses cuisines fin janvier en solidarité avec les étudiants, ces victimes collatérales de...

Lire la suite
UpArcad, un réseau de communication collaboratif et sécurisé
2 min

Quel outil de communication pour vos équipes autonomes ?

UpArcad, un réseau de communication collaboratif et sécurisé pour les professionnels de l’aide à domicile Parce que l’organisation des structures d’aide à la personne connaît une véritable mutation avec notamment la...

Lire la suite
Article2 cityzenvisuel
3 min

Comment optimiser l’accueil téléphonique des SPASAD ?

Une solution intelligente pour optimiser l’accueil téléphonique de votre SPASAD.

Lire la suite
Art1 visuel1
2 min

Quel logiciel pour améliorer la prise en charge des personnes aidées ?

Parce que le nombre d’intervenants auprès des personnes aidées n’a cessé de croître et que les structures qui les gèrent doivent répondre à des exigences d’efficacité, il était urgent de...

Lire la suite
Visuel journees upcityzen dlq
1 min

Retour sur les Rencontres UpCityzen

Les Rencontres UpCityzen se sont tenues du 1er au 4 décembre 2020, à l’occasion du lancement de UpArcad, la nouvelle solution du groupe Up, qui s’adresse à l’ensemble des acteurs...

Lire la suite