Retour

L'accès à la culture, l'affaire de tous

Alors que nos modes de consommation des biens culturels évoluent, qu’on trouve une infinité de contenus sur internet, le constat est le même : de nombreux français échappent au patrimoine culturel parce qu’ils sont encore exclus des théâtres, musées et salles de cinéma. En dépit de l’arrivée du numérique, la fréquentation des musées et des monuments par exemple a peu évolué et demeure très marquée par les différences de milieux sociaux.
Parce que l’offre culturelle dans toute sa diversité se vit sur le territoire, dans les lieux culturels qui rassemblent les citoyens, comment s’assurer que tout le monde y ait accès ?

Adult attractive beautiful 207783

L’année 2018 a été proclamée « Année européenne du patrimoine culturel ». La France, avec ses 8000 musées, 1500 festivals, 44000 monuments historiques classés, et 40 sites culturels inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, n’est pas en reste. Les français bénéficient d’un important dynamisme culturel, musées, théâtres, concerts dont l’offre ne cesse de s’enrichir. À Paris, il y avait en 2008 deux fois plus de théâtres qu’en 1968 et cinq fois plus de spectacles ! Côté cinéma, la sortie culturelle préférée des français ne cesse de battre les records, avec plus de 213 millions de billets vendus en 2016.

On se demande d’abord si cette opulence culturelle ne profite pas seulement à la capitale, laissant les provinces et leurs habitants à l’écart de ces opportunités. Pourtant, si la majorité des visiteurs se pressent dans les grandes villes pour y admirer les monuments les plus emblématiques, le tourisme du spectacle vivant est à l’inverse plutôt bien réparti sur l’ensemble du territoire. Le mouvement de décentralisation d’après-guerre aura effectivement permis de créer un réseau de théâtres aux quatres coins de la France. Les grands rendez-vous festivaliers jouent eux aussi en faveur de la notoriété des régions où ils prennent vie, et six français sur dix affirment assister à un concert ou à un festival au moins une fois par an. 

La France peut donc se targuer de la diversité et de la richesse de son offre culturelle, sur l’ensemble de son territoire. Aujourd’hui, face à cette offre incarnée dans des lieux emblématiques, on observe la forte croissance des nouvelles formes de biens culturels immatériels — comme le jeu vidéo, récemment reconnu comme tel par la jurisprudence. 

La fausse menace numérique

Ce qu’on entend par « bien culturel » est alors de plus en plus protéiforme. Les plus jeunes qui surfent sur internet ont accès à tout moment à une infinité étourdissante de contenus, alors que leurs parents devaient attendre patiemment l’heure de diffusion de leur programme préféré, voire plusieurs années avant de voir un spectacle ou un film étranger arriver en France. En prenant de nouvelles formes numériques, la consommation de ces biens n’est plus circonscrite en des lieux ni des temps donnés. 

Ce bouleversement numérique qui prend forme depuis une petite dizaine d’années pourrait-il signer la fin du rendez-vous culturel en chair et en os ? Non, répond Olivier Donnat, dans son enquête sur l’évolution des pratiques culturelles des français : « La fréquentation des équipements culturels, à la différence de bon nombre de pratiques culturelles domestiques, semble ne pas avoir souffert de la montée en puissance de la culture numérique au cours de la dernière décennie ». 

On notera tout de même que l’étude du Centre d’Observation de la Société pointe du doigt une désaffection croissante des plus jeunes pour les musées. Conclusion ? Si la fréquentation des lieux culturels stagne à l’échelle nationale, elle témoigne de la persistance d’inégalités significatives, et donc du risque de voir l’idéal de médiation par la culture se déliter. 

La tendance enthousiasmante du renouveau des pratiques ne doit en effet pas occulter le problème du sentiment d’illégitimité que peuvent ressentir les publics les moins habitués à fouler les marches d’une salle de spectacle. Permettre à tous d’accéder à un terreau culturel commun est pourtant primordial. L’UNESCO souligne notamment que la promotion politique de la diversité culturelle favorise l’inclusion et l’équité sociales. Certains programmes culturels auraient d’ailleurs selon l’organisation permis de remédier aux problèmes de violence chez les jeunes.  

Un enjeu qui mobilise

Face à ce défi, la société civile se mobilise avec l’aide des collectivités pour faire de l’accès à la culture un droit qui se vit, un moyen d’expression démocratique. Des associations dédiées à la médiation culturelle permettent, grâce au travail de leurs bénévoles, de sensibiliser ce public exclu et de l’ouvrir à ces nouvelles opportunités. Certaines de ces collectivités en font la promotion à travers les « chèques culture », et le gouvernement lance prochainement le « Pass Culture », un outil à la fois prometteur et déjà décrié

Côté privé, depuis le milieu des années 80, des entreprises de toutes les tailles et de toutes les formes font bénéficier leurs salariés d'offres culturelles. De plus en plus, elles s’aident du numérique pour enrichir leurs propositions. D'autres privilégient le mécénat, et valorisent par ce biais de petites salles de théâtre ou d’exposition qui n’auraient pas pu voir le jour sinon, faute de fonds. De grandes entreprises sponsorisent également des initiatives permettant aux jeunes qui le souhaitent de donner quelques heures à des travaux d’intérêt général en l’échange de places de concert. Autant de solutions différentes qui s’expérimentent chaque jour. Ce secteur à la fois très traditionnel et très contemporain, devient ainsi un terrain d’innovations sociales où les enjeux d’inclusion sont prégnants. 

Le maintien des infrastructures culturelles sur l’ensemble du territoire, la promotion de la diversité de cette offre : autant de choix politiques qui sous-tendent la question de l’égalité d’accès à la culture. Si cet enjeu donne naissance à toutes sortes d’initiatives citoyennes, il doit être saisi à bras-le-corps par les acteurs publics locaux. C’est notre exception culturelle qui se joue.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

replay webconférence alimentation
0 min

[WEBCONFERENCE] Le bien-manger accessible pour tous, utopie ou réalité ?

Le Groupe Up et son partenaire Bleu-Blanc-Cœur partagent la conviction que le consommateur, quels que soient son pouvoir d’achat et sa situation personnelle, doit avoir accès à une alimentation de...

Lire la suite
Le Reflet cuisine pour les étudiants
2 min

Des repas complets, frais et bons à un euro pour les étudiants

À Paris, le restaurant Le Reflet, connu pour employer des personnes porteuses de trisomie 21, a rouvert ses cuisines fin janvier en solidarité avec les étudiants, ces victimes collatérales de...

Lire la suite
UpArcad, un réseau de communication collaboratif et sécurisé
2 min

Quel outil de communication pour vos équipes autonomes ?

UpArcad, un réseau de communication collaboratif et sécurisé pour les professionnels de l’aide à domicile Parce que l’organisation des structures d’aide à la personne connaît une véritable mutation avec notamment la...

Lire la suite
Article2 cityzenvisuel
3 min

Comment optimiser l’accueil téléphonique des SPASAD ?

Une solution intelligente pour optimiser l’accueil téléphonique de votre SPASAD.

Lire la suite
Art1 visuel1
2 min

Quel logiciel pour améliorer la prise en charge des personnes aidées ?

Parce que le nombre d’intervenants auprès des personnes aidées n’a cessé de croître et que les structures qui les gèrent doivent répondre à des exigences d’efficacité, il était urgent de...

Lire la suite
Visuel journees upcityzen dlq
1 min

Retour sur les Rencontres UpCityzen

Les Rencontres UpCityzen se sont tenues du 1er au 4 décembre 2020, à l’occasion du lancement de UpArcad, la nouvelle solution du groupe Up, qui s’adresse à l’ensemble des acteurs...

Lire la suite
Visuel uparcad.png
1 min

Une solution digitale au service des acteurs du maintien à domicile

Le 1er décembre 2020, Up lançait sa nouvelle solution UpArcad, dédiée aux acteurs du maintien à domicile : une solution collaborative qui offre une vision 360 degrés sur le parcours de la...

Lire la suite
Capture video connectons seniors.JPG
1 min

Connectons nos seniors, la solution contre l'isolement

Imaginée par Up Cityzen et l’association Delta 7, la solution « Connectons nos seniors » place le numérique au service de la lutte contre l’isolement des personnes âgées et facilite...

Lire la suite
Deplaf dlq
2 min

Doublement du plafond UpCadhoc : c'est Noël avant l'heure !

Le gouvernement a décidé de doubler le plafond d’exonération des chèques cadeaux de fin d’année pour le porter de 171 à 343 euros. C'est une très bonne nouvelle pour les...

Lire la suite