Retour

La technologie au service d’une vieillesse plus sereine

Dans les pays développés, on vit mieux et en meilleure santé plus longtemps. Et la maison de retraite, si elle reste indispensable pour certaines familles, reste une solution qu’on veut généralement éviter : 9 Français sur 10 veulent finir leur vie chez eux plutôt qu’en maison de retraite. Pour permettre le maintien à domicile et l’autonomie le plus longtemps possible, la technologie s’avère être une précieuse alliée, qui contribue aussi à rassurer les proches des personnes âgées.

Istock 481148632

La révolution des objets connectés

Auparavant vue comme inaccessible pour des seniors un peu largués, la technologie a changé d’image avec le smartphone, véritable révolution selon le professeur Alain Franco, spécialiste des gérontechnologies : “Avant, elles (les personnes âgées) étaient très réticentes à investir cet univers des nouvelles technologies. Avec le smartphone, elles disposent d’un outil qui rend facile l’accès à ces applications numériques”, explique-t-il à La Croix. Un accès qui leur permet d’abord de continuer à participer à la vie sociale.

Pour beaucoup de gens qui vivent seuls, les objets connectés peuvent favoriser le maintien à domicile mais aussi les échanges avec le monde extérieur.

Car après le smartphone, les objets connectés ont fait leur entrée dans les foyers des seniors. Et ils facilitent la communication avec les proches. La startup niçoise Fingertips va ainsi lancer Viktor, un coussin connecté relié à la télévision par Bluetooth et muni de touches tactiles : la personne peut ainsi facilement accéder à plusieurs services (visioconférence avec la famille, service de téléassistance, bibliothèque de livres audio) et utiliser son coussin comme télécommande universelle pour ses autres objets connectés. 

Au rayon téléassistance, justement, les objets connectés permettent aux proches de ne plus s’inquiéter inutilement. On connaît depuis longtemps les bracelets que portent les personnes à risque d’accident cardiaque : d’une simple pression, elles peuvent appeler une ambulance si elles sentent que quelque chose ne va pas. Mais de petits nouveaux permettent d’améliorer encore la téléassistance et le suivi de maladies spécifiques. Ainsi, la montre connectée Vivago collecte-t-elle en permanence des mesures physiques sur la personne équipée et sur son environnement. Elle permet également de déclencher des alarmes volontaires, et transmet en continu des données au système qui peut aussi prendre l’initiative de déclencher une alarme. Au Japon, une toute nouvelle start-up a mis en place un système de QR Code à coller sur l’ongle des personnes âgées, qui, une fois scanné via une appli pour smartphone, permet à la Police et aux services dédiés des mairies d’identifier les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de démence et qui se seraient égarées. Et ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres...

Les aidants plus accessibles que jamais

La technologie a également facilité le recours aux aidants professionnels -- parce qu’on a aussi besoin d’une vraie personne à ses côtés pour certaines activités, ou pour maintenir un lien social. Des solutions technologiques sont ainsi mises en place pour faciliter le travail des agents départementaux chargés d’évaluer le degré de dépendance de la personne âgée, dans le cadre de l’attribution de l’aide légale APA (allocation personnalisée d'autonomie). Les agents peuvent être équipés de tablettes qui permettent de centraliser et piloter les informations récoltées lors de l’évaluation. Une fois la dépendance établie, il faut trouver l’aidant qui convient le mieux à ses besoins. L’étape d’après, c’est d’aider les aidants : c’est ce que veut faire la solution Dôme, qui facilite la coordination et le partage d’informations entre les différents professionnels qui accompagnent la personne âgée, pour éviter les ruptures dans le parcours d’accompagnement et mieux informer et impliquer les proches. Par ailleurs, la grande tendance pour l’avenir, c’est l’hospitalisation à domicile, qui réinvente le métier des soignants et le rapport que les familles entretiennent avec eux.

Selon une enquête Viavoice réalisée en novembre 2017 pour la FNEHAD, 81% des Français seraient favorables à bénéficier de soins et d’un suivi identique à ceux de l’hôpital chez eux si leur médecin leur proposait. Un souhait confirmé par 87% des médecins généralistes, qui démontre que l’accompagnement à domicile est une voie d’avenir, qu’il soit médicalisé ou non.

Lutter contre l’isolement

Enfin, aider les personnes âgées c’est aussi lutter contre la solitude, qui fait vieillir plus vite. Selon une étude réalisée par l'institut CSA pour les Petits frères des Pauvres en 2017, 6% des personnes âgées de 60 ans et plus, soit 900 000 personnes, sont isolées des cercles amicaux et familiaux. Elles sont 300 000 (2%) à se sentir isolées des quatre cercles de proximité : famille, amis, voisinage, réseaux associatifs. Il y a sept ans, la solitude était d’ailleurs déclarée grande cause nationale. Sans surprise, cet isolement touche davantage ceux qui n’ont pas accès à Internet. 
Aux États-Unis, c’est pourtant encore la tech qui vient à la rescousse avec Silvernest, un site qui permet aux personnes âgées de trouver un colocataire qui convienne à leurs habitudes et centres d’intérêt. Se développe aussi largement la colocation intergénérationnelle, qui fait cohabiter étudiants et personnes âgées : prix réduit pour les premiers, compagnie pour les secondes, la formule commence à être bien implantée en France. Et puis, il y a le travail de nombreuses associations, qui tâchent de rompre l’isolement en animant des lieux de rencontre, en préparant et apportant des repas ou en faisant des visites à domicile. Un créneau qui, de plus en plus, est investi par des entreprises. De son côté, la plateforme CetteFamille aide les personnes âgées à trouver une famille d’accueil, pour ne pas rester seules. Si certains redoutent que le lien social devienne un bien marchand comme un autre, force est de reconnaître que l’accompagnement des seniors, de plus en plus, ne parvient pas à reposer sur les seules structures familiales ou de voisinage. Et si l’innovation peut aider les personnes âgées à vieillir moins seules, en meilleure santé et dans un environnement familier, gageons que ce secteur économique va largement se développer dans les années à venir.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

Seeph handiamo
4 min

Handicap : « mieux vivre et travailler avec sa différence »

À l'occasion de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (du 15 au 21 novembre), Richard Warmoes, Directeur de Handiamo, agence sportive et inclusive qui lutte contre toute forme...

Lire la suite
Ess
3 min

L'ESS, la réponse à une envie grandissante "d'économie autrement"

Novembre, mois de l'Economie Sociale et Solidaire, est l'occasion d'un coup de projecteur sur ce secteur, producteur de richesse nationale et de plus en plus attractif à une époque où...

Lire la suite
Monnaie ciblée Up
3 min

Une monnaie intelligente pour relancer les territoires

Suite à la crise liée au Covid-19, un plan de relance économique d'envergure est mis en place autour de 3 volets : L’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale. Trois priorités...

Lire la suite
Visuel antigaspi hhp
1 min

Une appli anti-gaspi pour lutter contre la précarité alimentaire

En France, chaque habitant jette 29 kilos de nourriture par an, soit l'équivalent de 16 milliards d'euros de nourriture jetée chaque année. En parallèle, la précarité alimentaire touche 25 %...

Lire la suite
Cress paca denisphilippe
4 min

L’Économie Sociale et Solidaire, une réalité humaine & économique au cœur du territoire

Groupe coopératif d’envergure, Up appartient à ses salariés-sociétaires. Ce modèle d'entreprise alternatif, humain & collectif, s'inscrit dans un mouvement plus large, l'Économie Sociale et Solidaire (ESS), qui porte les ambitions...

Lire la suite
webinaire solis modernisation aides sociales
0 min

[WEBINAIRE] La modernisation du versement des aides sociales s'accélère

Le 9 juin, le groupe Up animait un webinaire à destination des départements sur le thème de la modernisation du versement des aides sociales. Voir le replay.

Lire la suite
Hqdefault
66 min

[WEBCONFERENCE] Contractualiser avec un fournisseur de l’ESS, quelle valeur ajoutée pour les collectivités ?

Présent au 4e salon des achats responsables coorganisé par la Région Sud et la CRESS Paca, le groupe Up, acteur emblématique de l'ESS et partenaire historique des pouvoirs publics, participait...

Lire la suite
livreur à vélo protection sociale
2 min

Vers une représentation syndicale des travailleurs de plateformes !

A quelques jours du 1er mai qui commémore les combats syndicaux gagnés pour les droits des travailleurs, des avancées sociales pour les non-salariés des plateformes numériques (livraison, VTC, etc.) ont de...

Lire la suite
replay webconférence alimentation
0 min

[WEBCONFERENCE] Le bien-manger accessible pour tous, utopie ou réalité ?

Le Groupe Up et son partenaire Bleu-Blanc-Cœur partagent la conviction que le consommateur, quels que soient son pouvoir d’achat et sa situation personnelle, doit avoir accès à une alimentation de...

Lire la suite