Retour

Handicap : « mieux vivre et travailler avec sa différence »

À l'occasion de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (du 15 au 21 novembre), Richard Warmoes, Directeur de Handiamo, agence sportive et inclusive qui lutte contre toute forme de discrimination, nous explique comment le sport aide à sensibiliser entreprises et collectivités au handicap.

Seeph handiamo

LD

C'est par la promotion du sport que votre entreprise, Handiamo, en est venue à conseiller des structures sur l'emploi des personnes handicapées. Pourquoi ?

ED

Nous sommes trois à avoir créé Handiamo et nous venons tous du monde du sport. J'ai été directeur d'une structure sportive dans le passé et ai notamment entraîné Michael Jeremiasz, le champion français de tennis fauteuil, quand il était valide. Le frère de Michael, Jonathan, est très engagé dans l'économie sociale et solidaire.

ED

En 2011, nous avons ensemble lancé Handiamo avec deux objectifs. Le premier était d'obtenir une vraie reconnaissance du statut et du niveau de performance des sportifs en situation de handicap. Nous leur trouvons des sponsors, des mécènes, des contrats de travail, et nous les conseillons dans la façon de mener leur carrière sportive et professionnelle.

ED

Le second objectif est de contribuer à changer, et dans cet ordre : les regards, les relations et les pratiques autour du handicap dans le monde du travail. Nous organisons des rencontres, des conférences de sensibilisation, autour du sport, à destination des entreprises mais aussi des collectivités territoriales..

ED

Notre partenariat avec le groupe Up permet par exemple d'inclure des événements sportifs dans le epass Jeunes, porte-monnaie digital développé par Up avec et pour les collectivités territoriales, pour valoriser leur politique jeunesse et sport.

ED

Il y a un peu plus de trois ans, des entreprises ont commencé à nous solliciter pour les accompagner sur leur politique handicap. Nous avons donc ajouté cette corde à notre arc. Pour nous, le sport est un vrai accélérateur. Il n’y a rien de plus puissant pour rassembler.

LD

Quelles sont les attentes et les craintes des entreprises 



concernant le recrutement de collaborateurs en situation de handicap ?

ED

Les entreprises qui nous contactent le font dans la plupart des cas pour : 
- Nous demander de leur proposer des solutions innovantes, qui cassent les codes, pour sensibiliser leurs collaborateurs au handicap. 
- Les accompagner dans la mise en place et l’optimisation de leur politique handicap, plus particulièrement les entreprises créées récemment qui se retrouvent confrontées au paiement de la contribution Agefiph.

ED

C'est malheureux à dire, mais les jeunes patrons n'ont en général pas été formés à cela. Souvent ces entreprises ont des salariés jeunes, peu touchés par le handicap ou bien ayant un handicap invisible. Souvent aussi, les salariés n'osent pas parler de leur handicap (par peur de ne pas progresser au niveau de leur carrière, par exemple) ou ignorent qu'ils peuvent déclarer leur handicap et avoir des aménagements de poste de travail.

ED

Nous accompagnons les entreprises pour leur permettre de mettre en place une démarche handi-accueillante. Car il ne suffit pas de le dire, il faut le faire. On commence très souvent par des formations : former le référent handicap, sensibiliser les managers, maîtriser la législation (OETH), par exemple.

ED

Beaucoup de gens font leur « coming out » par rapport à leur handicap suite à nos événements : cela crée un déclic qui les pousse à déclarer leurs difficultés. Ça n'est pas forcément aisé de prendre conscience d'un handicap ou de le dire, alors que le déclarer permet de bénéficier d’adaptations du poste de travail, moins de fatigue, de difficultés. Notre job c'est ça : aider à mieux vivre et travailler avec sa différence.

LD

On parle beaucoup de « changer le regard sur le handicap » De votre point de vue, est-ce que ce regard a évolué ces dernières années en France ?

ED

Ça avance très lentement, surtout que les lois ne sont pas suivies d'effets... On trouve toujours mille raisons -souvent le coût- pour ne pas rendre les lieux accessibles par exemple. Pour nous, tout ce qui permet aux personnes avec handicap d’être inclues va profiter à tout le monde. Par exemple, une jeune maman avec poussette sera bien contente d'avoir un accès PMR (personnes à mobilité réduite) dans le métro. On est tous à un moment en situation de handicap ! D'autant que nous allons tous vivre de plus en plus vieux. On croit souvent que les gens naissent handicapés, or 85% des gens deviennent handicapés après 15 ans (en raison du vieillissement ou d’un événement de la vie). Les progrès profitent à tous.
Seulement 20% des handicaps sont visibles. Pour encourager salariés & agents à déclarer leur handicap, entreprises & collectivités peuvent proposer un accès facilité, à moindre coût, aux services à la personne grâce au Chèque Domicile CESU®.

Titre de paiement sécurisé, il permet de régler tout ou partie des frais liés à une aide au quotidien parmi une palette de 26 services à la personne éligibles (Entretien de la maison & travaux ménagers, garde d’enfants, soutien scolaire, petits travaux de jardinage, livraison de courses et de repas à domicile, assistance administrative ou informatique, etc.).

Pour en savoir plus sur le Chèque Domicile CESU®, cliquez ici.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

Ess
3 min

L'ESS, la réponse à une envie grandissante "d'économie autrement"

Novembre, mois de l'Economie Sociale et Solidaire, est l'occasion d'un coup de projecteur sur ce secteur, producteur de richesse nationale et de plus en plus attractif à une époque où...

Lire la suite
Monnaie ciblée Up
3 min

Une monnaie intelligente pour relancer les territoires

Suite à la crise liée au Covid-19, un plan de relance économique d'envergure est mis en place autour de 3 volets : L’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale. Trois priorités...

Lire la suite
Visuel antigaspi hhp
1 min

Une appli anti-gaspi pour lutter contre la précarité alimentaire

En France, chaque habitant jette 29 kilos de nourriture par an, soit l'équivalent de 16 milliards d'euros de nourriture jetée chaque année. En parallèle, la précarité alimentaire touche 25 %...

Lire la suite
Cress paca denisphilippe
4 min

L’Économie Sociale et Solidaire, une réalité humaine & économique au cœur du territoire

Groupe coopératif d’envergure, Up appartient à ses salariés-sociétaires. Ce modèle d'entreprise alternatif, humain & collectif, s'inscrit dans un mouvement plus large, l'Économie Sociale et Solidaire (ESS), qui porte les ambitions...

Lire la suite
webinaire solis modernisation aides sociales
0 min

[WEBINAIRE] La modernisation du versement des aides sociales s'accélère

Le 9 juin, le groupe Up animait un webinaire à destination des départements sur le thème de la modernisation du versement des aides sociales. Voir le replay.

Lire la suite
Hqdefault
66 min

[WEBCONFERENCE] Contractualiser avec un fournisseur de l’ESS, quelle valeur ajoutée pour les collectivités ?

Présent au 4e salon des achats responsables coorganisé par la Région Sud et la CRESS Paca, le groupe Up, acteur emblématique de l'ESS et partenaire historique des pouvoirs publics, participait...

Lire la suite
livreur à vélo protection sociale
2 min

Vers une représentation syndicale des travailleurs de plateformes !

A quelques jours du 1er mai qui commémore les combats syndicaux gagnés pour les droits des travailleurs, des avancées sociales pour les non-salariés des plateformes numériques (livraison, VTC, etc.) ont de...

Lire la suite
replay webconférence alimentation
0 min

[WEBCONFERENCE] Le bien-manger accessible pour tous, utopie ou réalité ?

Le Groupe Up et son partenaire Bleu-Blanc-Cœur partagent la conviction que le consommateur, quels que soient son pouvoir d’achat et sa situation personnelle, doit avoir accès à une alimentation de...

Lire la suite
Le Reflet cuisine pour les étudiants
2 min

Des repas complets, frais et bons à un euro pour les étudiants

À Paris, le restaurant Le Reflet, connu pour employer des personnes porteuses de trisomie 21, a rouvert ses cuisines fin janvier en solidarité avec les étudiants, ces victimes collatérales de...

Lire la suite