Retour

3 questions à Jonathan Jérémiasz, co-fondateur de l'association Comme les Autres

Jonathan Jérémiasz est un entrepreneur social aux multiples casquettes : il a co-fondé le groupe ONG Conseil, l’un des principaux acteurs de la collecte de fonds de rue en France ; la SCOP Voix Publique, une agence de communication d’intérêt général ; l’entreprise sociale Handiamo !, qui accompagne les handisportifs de haut niveau dans leur carrière, et l’association Comme les Autres, dont il nous parle aujourd’hui. Dans le parcours de cet entrepreneur prolixe, par ailleurs président du Mouvement des entrepreneurs sociaux, la question du handicap tient une place très personnelle et fonde un engagement pour le moins déterminé. Jonathan Jérémiasz a répondu à nos questions sur les liens entre le sport à sensations fortes, la confiance en soi et le parcours de construction après un accident.

Jonathan Jérémiasz

co-fondateur de l'association Comme les Autres

U&R

Quelle est l’origine de Comme les Autres ?

JJ

Au départ, c’est une histoire personnelle. Un de mes deux frères s’appelle Michaël ; à 18 ans, il a eu un grave accident de ski devant mes yeux. Avec mon meilleur ami, ils ont improvisé un concours de saut. Il a fait une chute de 8 ou 10 mètres, j’ai cru qu’il était mort, et il est resté paraplégique. Ça a été un drame personnel et familial mais très vite il a retrouvé goût à la vie et il est devenu en quelques années champion du monde de tennis au fauteuil. C’est un sportif de haut niveau, multimédaillé, avec une très belle carrière. C’est l’histoire d’un accident, d’un drame puis d’un rebond réussi, que j’ai eu envie de partager en dehors du cercle intime. J’avais déjà une expérience d’entrepreneur social, et j’ai donc lancé deux structures. D’un côté une entreprise sociale, Handiamo, qui accompagne des sportifs de haut niveau dans leur carrière, et de l’autre l’association Comme Les Autres, qui accompagne les personnes dans leurs parcours de construction après l’accident, notamment au travers d’activités sportives à sensations fortes.

U&R

Pourquoi avoir choisi l’approche du sport à sensations fortes ?

JJ

Mes frères et moi avons été initiés au sport de compétition dès le plus jeune âge et nous avons développé un goût pour les sensations fortes. Ça avait un effet psychologique extrêmement puissant : cela redonne confiance en soi et permet de se réapproprier son corps. On a eu cette intuition que ces activités, qu’on ne pratique pas forcément avant de se retrouver en situation de handicap, peuvent être très efficaces pour reprendre confiance en soi après un accident. En plus, l’activité physique, c’est bon pour la santé et a fortiori pour les personnes handicapées moteurs : on incite à la pratique régulière du sport et à rester en bonne forme physique. 

Avec Comme les Autres, on propose donc un accompagnement global qui commence par un séjour sportif à sensations fortes, en collectif. Ce séjour agit comme un cocktail énergisant pour l’accompagnement social qui va suivre, qui lui est classique sur le papier. On travaille avec des éducateurs spécialisés et des assistants sociaux, on accompagne sur l’accès aux droits, la réinsertion socioprofessionnelle, la mobilité, l’adaptation du logement et l’accès aux loisirs. Pour chacune des personnes accompagnées, on vise tous ces objectifs en partenariat avec des structures spécialisées.

U&R

Quels sont vos objectifs pour l’avenir ?

JJ

Notre idée de départ était d’organiser des séjours sportifs pour personnes handicapées, et puis on s’est rendu compte qu’il y avait aussi un enjeu d’accompagnement une fois le séjour terminé. On s’est d’abord lancés en Île-de-France, et l’an dernier nous avons été lauréats de La France s’engage pour un projet d’essaimage. Nous sommes en plein développement territorial, on ouvre des antennes partout en France. L’enjeu, c’est donc de réussir ce déploiement national, et d’autre part de faire pleinement reconnaître l’utilité sociale de notre action en termes de santé publique. L’idée, c’est que notre activité s’inscrive dans le parcours de soins, et puisse être prise en charge par la sécurité sociale et les mutuelles. Tout reste encore à faire en matière de bonne intégration des personnes en situation de handicap, les fronts sont nombreux et il faut agir avec force sur chacun d’entre eux : le changement de regard sur le handicap, l’accessibilité universelle, la lutte contre la discrimination à l’emploi, l’accès aux établissements de loisirs, etc. La politique publique en la matière reste à faire aboutir.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

Nego collectivites.png
4 min

Quels leviers de négociation pour renforcer l’attractivité des emplois des collectivités territoriales ?

Si le faible niveau des rémunérations est la principale explication au manque d’attractivité des emplois de la fonction publique territoriale, DRH et syndicats s’accordent à dire que la négociation doit...

Lire la suite
Cohesia paiement
3 min

UpCohésia® fait son entrée en intercommunalité à la métropole de Toulon

Après avoir été adopté par l’Etat et plusieurs Départements, le dispositif dématérialisé d’aide sociale UpCohésia® démontre aujourd’hui ses atouts au sein des intercommunalités et des Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS).

Lire la suite
Visuel dlq reussite scolaire 220413
5 min

Vers la réussite scolaire de tous les enfants

Si l’origine sociale et les conditions économiques des familles jouent un rôle important en termes de parcours scolaire des jeunes et de niveau à l’écrit, ce déterminisme n’est pas une...

Lire la suite
Ess reseau cooperation.png
4 min

L'ESS, un réseau de coopération au coeur des territoires

« L’Économie sociale et solidaire (ESS) est une économie au service des territoires qui rassemble les entreprises qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale, donnant la primauté aux...

Lire la suite
Congresunccas actionsociale
2 min

L’action sociale, au cœur des territoires, cartes en main

Elément central des politiques locales, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) porte des actions concrètes et essentielles au service des citoyens : lutte contre l’exclusion, accompagnement des personnes âgées, soutien des...

Lire la suite
Datas politiques publiques.png
7 min

Territoires : quel nouveau cadre de confiance sur les données pour mieux guider les politiques sociales ?

Le champ des possibles en matière de croisement des données paraît illimité. Techniquement du moins. Pour en faire quoi ? Si les collectivités territoriales sont promptes à défricher de nouveaux cadres...

Lire la suite
Visuel toutesmesaides 1080x720
2 min

Révolutionner l'accès aux aides ? C'est possible grâce à Toutes mes aides !

En France, 40% des aides ne sont jamais réclamées. Ce qui représente 110 euros par mois et par foyer, sous forme d’avantages proposés par l’État et/ou d’aides octroyées par les...

Lire la suite
Seeph handiamo
4 min

Handicap : « mieux vivre et travailler avec sa différence »

À l'occasion de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (du 15 au 21 novembre), Richard Warmoes, Directeur de Handiamo, agence sportive et inclusive qui lutte contre toute forme...

Lire la suite
Ess
3 min

L'ESS, la réponse à une envie grandissante "d'économie autrement"

Novembre, mois de l'Economie Sociale et Solidaire, est l'occasion d'un coup de projecteur sur ce secteur, producteur de richesse nationale et de plus en plus attractif à une époque où...

Lire la suite