Retour

Développement local : le rôle à jouer des CSE

Naturellement, les CSE contribuent au développement territorial à travers les activités qu’ils portent. La récente visio-conférence organisée par Up a illustré à quel point leurs élus étaient bien conscients de cette responsabilité a fortiori en cette période tourmentée de Covid-19.

Visuel ce dlq

Sélectionner des cadeaux de Noël prioritairement fabriqués en France (ou du moins en Europe) est la politique du CSE central de la MGEN pour constituer le catalogue destiné aux enfants de moins de 12 ans. Chaque année, un conséquent budget de 260 000 € alimente ainsi une offre « qui laisse davantage d’alternatives aux jouets numériques », relève Laeticia Guichard, secrétaire UNSA du CSEC. Même volonté de privilégier des cadeaux d’origine française au CSE d’HPEF.

Donner du sens à ses partenariats

Si pour ces deux CSE, ce principe est antérieur au Covid-19, cette crise a en revanche totalement bousculé leur politique vacances. Il a fallu bien sûr gérer les annulations, tout en aidant les partenaires à passer le trou d’air, et réorienter les offres vers des activités locales. Une véritable opportunité pour le tourisme social et solidaire. « C’est l’occasion de poser la question du sens des partenariats que nous entendons développer avec les CSE », considère Simon Thirot, délégué général de l’UNAT, l’association tête de réseau du tourisme social et solidaire qui fédère 1 600 établissements à but non lucratif (villages vacances, auberges de jeunesse et colonies de vacances).

Des activités locales portées par les salariés

Certains modes d’organisation particuliers aux CSE favorisent les activités locales, comme l’ont montré les témoignages partagés lors de la visio-conférence coorganisée par Up et Miroir Social le 4 juin sur le thème des nouvelles politiques sociales (revoir ce webinaire). Ainsi, le CSE central de la MGEN coordonne les activités locales à travers les associations qui ont germé à l’initiative de salariés bénévoles dans 42 des 150 centres de travail. Chaque association bénéficie d’un budget spécifique. « Les statuts des associations prévoient de limiter l’offre de billetterie pour que les bénévoles assurent la promotion d’activités propres à chaque territoire », souligne Laeticia Guichard.

Un modèle parfaitement transposable à d’autres entreprises, autant que celui du CSE d’HPEF où 10 % du budget du CSE (soit 100 000 €) est ouvert aux propositions des salariés dans les domaines du sport, des loisirs et de la culture. Les salariés bénévoles présentent les activités au comité de sélection de la commission, le nombre de participants envisagés, les lieux, les horaires et enfin le budget estimé qui intègre le niveau de prise en charge par le CSE (entre 25 et 50 %). « C’est l’occasion de faire émerger des activités portées par le terrain, au plus près de chaque site et d’impliquer les salariés dans les activités collectives qui sont une des raisons d’être des CSE », explique Jean-Paul Vouiller, secrétaire CFTC du CSE d’HPEF.

Voilà deux secrétaires de CSE qui n’ont pas attendu le Covid-19 pour accorder leur place à des offres individuelles et collectives à même de rejaillir sur le territoire. De quoi confirmer la bonne orientation de ces choix politiques et apporter des sources d’inspiration.

Chez up, nous concevons les solutions du quotidien qui contribuent à la vitalité des organisations et au bien-être des individus
Vous souhaitez en savoir plus sur nos engagements ?
Rendez-vous sur up.coop

Sur le même thème

2 min

« Notre objectif est d’améliorer le bilan carbone des activités du CSE »

Le plus important CSE de Capgemini a mis en place une commission d’éco-citoyenneté avec un budget spécifique où siège un représentant de chacun des syndicats. Interview de son secrétaire, Didier...

Lire la suite
Cse environnement
2 min

Une place à prendre pour le dialogue social environnemental

Les CSE peuvent être acteurs de la transition écologique des entreprises. C'est la conviction de la Convention citoyenne pour le climat qui en a fait l’une de ses propositions.

Lire la suite
Visuel produits locaux dlq
2 min

Produits bio et locaux vs voyages aux antipodes

Tous les jeudis, dans un espace mis à disposition par la direction de l’usine Bosch de Mondeville, la moitié des salariés vient récupérer le panier de produits locaux bio, commandé...

Lire la suite
Img 0875 demain.png
3 min

"Aider les utilisateurs de nos titres à mieux manger"

À l’occasion de notre participation au Salon International de l’Agriculture 2020 au côté de notre partenaire Bleu-Blanc-Cœur, François Barbey, Directeur du Marché des Services aux Commerçants de Up, rappelle les...

Lire la suite
Biocycle.png
4 min

“À tout grand enjeu mondial, une réponse locale doit être apportée”

Rencontre avec Jean-François Recco, fondateur de Biocycle, une association d'intérêt général qui lutte contre le gaspillage et la précarité alimentaires.

Lire la suite
Up conf transition alimentaire.png
2 min

"Chez Up, nous avons un rôle à jouer dans la transition alimentaire"

Rencontre avec Arnaud Breuil, Directeur Partenariats et Coopération du groupe Up, à l'occasion de la conférence coorganisée par le groupe Up et le Groupe SOS sur le thème de la transition...

Lire la suite
Img 1267 format.png
3 min

Scopéli vise l'accès à une alimentation locale et bio pour tous

Un magasin pas comme les autres a ouvert ses portes en avril 2019 en Loire-Atlantique. Ici, les clients sont aussi les propriétaires. Scopéli vise à permettre au plus grand nombre...

Lire la suite
Supermarche
2 min

Bienvenue dans le supermarché du futur

Les courses en ligne n’ont pas tué la visite au supermarché ou chez les commerçants du coin. Selon un test réalisé par Capital.fr à l’été 2017, les services de livraison...

Lire la suite
Ecovadis 2019.png
2 min

Le prix gagnant de la responsabilité

Il y a tout à gagner à intégrer des pratiques responsables dans sa politique d’achat.

Lire la suite